Curiosités

Les fenêtres de Porto
6 juin, 2018 / ,

Ils servent à profiter du paysage, mais ils font aussi partie du paysage et, vu de l’extérieur, peuvent surprendre par la beauté, l’originalité et les travails artistique.

Entouré d’azulejos et caché par des balcons de fer et des pots de fleurs ou s’ouvrant sur les rues étroites, les fenêtres de Porto ont un charme que seule une promenade tranquille et longue peut appréhender pleinement.

Les palais nobles, les grandes maisons de la bourgeoisie des siècles passés et les maisons plus petites et humbles ont en commun des fenêtres qui témoignent aussi de la vie quotidienne des différentes époques.

Les fenêtres ont servi à voir qui passait, à parler aux voisins et même pour le romance.

De nos jours, les fenêtres de Porto sont une autre excuse pour découvrir les recoins de la ville, comme a fait l’auteur de la page Porto a Penantes, qui a partagé avec les lecteurs de Hey Porto quelques-unes des photographies qui illustrent la beauté de ces éléments architecturaux.

 

facebook.com/PortoaPenantes/

Le club qui est né en dessous d’une lampe
6 juin, 2018 /

En 1911, trois amis ont assisté à un match de football entre le FC Porto et Benfica. Et dans une conversation animée sur le football, éclairée par une lampe au coin de la Rue de la Constituição et Rua Particular de Salgueiros, qui serait né le Salgueiros.

En décembre 1911, João da Silva Almeida et Aníbal Jacinto e Antenor, enthousiasmés par le jeu qu’ils avaient vu, ont décidé de créer un club de football. L’argent nécessaire a été obtenu en chantant les janeiras (chants traditionnels de la saison de Noël et du Nouvel An) aux voisins. Ils ont acheté des ballons de football, l’équipement et ils n’ont pas tardé à commencer à jouer. Dans les années 1920, Sport Comércio e Salgueiros serait nommé.

Dans l’histoire centenaire et pas toujours heureux de ce club de la ville, les moments le plus considérable sont les 20 saisons (ou plus) dans la première division portugaise et une présence en Coupe UEFA, contre Cannes (où Zidane a été connu).

L’un des faits les plus curieux, est sans doute le fait que le Salgueiros a été 12 fois champion du water-polo, malgré que le club n’ait jamais possédé une piscine pour s’entraîner ou pour jouer.

Aujourd’hui, le Salgueiros joue dans les catégories secondaires du football national et son stade a donné lieu à une station de métro. Toutefois, la mythique « âme de salgueirista » n’a jamais été perdue.

De la bière made in Portugal
26 avril, 2018 / ,

La bière est l’une des boissons préférées  à tout moment de l’année, mais c’est en été qu’elle semble avoir une meilleure saveur, en accompagnement d’un repas léger, d’un après-midi sur la terrasse ou lors d’un concert à l’air libre.

La bière et l’été se combinent très bien et se complètent mutuellement. Peut-être est-ce pour cela que les portugais, en plus de grands amateurs de bière, sont aussi producteurs de marques internationalement reconnues. C’est le cas de Super Bock, conçue à quelques kilomètres de Porto, qui est la seule marque sur le marché à gagner 36 médailles d’or au concourt  international « Monde Sélection de la Qualité ». La couleur, la saveur, la mousse et le corps sont uniques et font en sorte qu’elle soit la favorite des Portugais et des étrangers qui visitent le Portugal. La même usine produit également la Cristal, la bière le plus ancienne sur le marché portugais. Elle existence depuis 1890 et a également remporté plusieurs médailles d’or. Pour ceux qui préfèrent la bière avec moins d’alcool, la Cheers  garantit le meilleur goût et légèreté.

Queima das Fitas – La grande fête des étudiants de Porto
26 avril, 2018 / , ,

Du 6 au 12 mai, les étudiants universitaires de Porto font la fête et la ville est envahie par une énorme vague de couleur et de joie. Plus de 350 000 étudiants participent aux concerts, au défilé gigantesque et aux diverses activités culturelles qui sont englobées dans cette semaine.

La tradition se perpétue depuis des décennies. Pendant une semaine, les étudiants universitaires font la fête, descendent dans les rues habillés en tenue universitaire ­ – des vêtements noirs qui gagnent des couleurs –, des cannes bâton et des rubans qui, attachés aux porte-documents des étudiants, exhibent avec ostentation la couleur de chaque domaine d’études. La semaine de fête est entamée par ce que l’on appelle la sérénade monumentale, qui commence à minuit, le dimanche 6 mai. Pendant l’après-midi et la soirée de mardi, les étudiants parcourent les rues de la ville dans une défilée qui finit par engager aussi leurs parents, les gens de Porto et les touristes. La défilée commence au Rectorat de l’Université de Porto et se finit dans la zone des Aliados.

La messe de bénédiction des porte-documents, qui constitue un autre des points culminants de cette semaine, a également lieu à Aliados. Cette messe fait partie d’un intense programme d’activités, qui comprend également des concerts au Parque da Cidade.

Igreja de Santo Ildefonso
18 avril, 2018 / , , ,

L’église de Santo Ildefonso a environ 11.000 azulejos sur la façade et sur les côtés des clochers.

Ces azulejos sont l’oeuvre de Jorge Colaço, qui a également créé les az- ulejos de la gare de São Bento, qui représentent les scènes de la vie de Saint Ildefonse et de l’Évangile. Ils n’ont été placés qu’en 1931, mais la construction de l’église est plus ancienne.

L’Église de Saint Ildefonse a commencé à être construite en 1709, dont la première phase de la construction (sans les clochers) s’est conclue en 1730. À l’intérieur, huit vitraux et un retable en boiserie barroque et rococo de la première moitié du XVIII siècle de l’artiste Nicolau Nasoni se dis- tinguent. En visitant cette église, située en pleine zone basse de Porto, ne passez pas à côté des deux grandes toiles de 5,80 x 4,30 mètres, suspendues aux parois latérales, peintes entre 1785 et 1792.

Dans la zone du choeur, il existe un orgue de tubes du début du XIX siècle qui a été restauré.

L’église présente également des vestiges d’un ancien cimetière, découvert lors des travaux de récupération du pavement réal- isés en 1996.

C’est à partir de l’escalier de cette église, en 1891, qu’ont été tirés les coups de feu qui ont mis n à la révolution de l’implantation de la république au Portugal.

Un goût unique avec des siècles de tradition – Ce que vous devez savoir sur le vin de Porto.
18 avril, 2018 / , , ,

Produit dans la région du Douro, il est mondialement connu et peut être savouré dans les plus diverses  occasions.

Les terrasses et le climat du Douro sont alliés à l’expérience acquise au fil des siècles pour créer un  vin unique dans le monde, avec un arôme et des saveurs exclusives, qui présentent une grande diversité des couleurs – allant du violet foncé au blanc pâle, à travers le blanc doré et de douceur (très doux, doux, demi-sec ou extra sec).

Le type de vieillissement conduit à deux  vins de Porto différentes. Les  vins Ruby maintiennent la couleur rouge, l’arôme fruité et la force d’un vin jeune. En termes de qualité, Ils peuvent être divisés en Ruby, Réserve, Late Bottled Vintage (LBV) et Vintage. Les vins de meilleure catégorie, en particulier le Vintage peuvent être gardés plusieurs années puisqu’ils vieillissent bien en bouteille.

Les Tawny sont obtenus en mélangeant différents vins de degrés de vieillissement élevés en fûts ou cuves. Les couleurs peuvent être rouge-fauve, fauve ou de clarté fauve et évoquent les arômes de fruits secs et de bois qui sont prononcés avec l’âge. Les catégories existantes sont: Tawny, Tawny Reserve, Tawny avec Indication de l’âge (10 ans, 20 ans, 30 ans et 40 ans) et la récolte. Ils peuvent être consommés peu de temps après la mise en bouteille.

Francesinha – Recette
18 avril, 2018 / ,

L’inspiration vient du croque-monsieur, mais la sauce inventée dans un restaurant de Porto et les ingrédients portugais lui confère une saveur unique. C’est un des plats typique de Porto, idéal pour les jours et les nuits les plus froids. C’est une recette simple à faire quand vous rentrerez à la maison et aurez la nostalgie de Porto.

Sauce:

1 Bière

1 cube de Bouillon de viande

1 Feuille de Laurier

1 Cuillère à soupe de margarine

1 Verre à liqueur de brandy ou de vin de porto

1 Cuillère à soupe de farine d’amidon de maïs

2 Cuillères à soupe de purée de tomate

1 dl de lait

Piripiri selon le goût

Mode de préparation

Bien dissoudre la farine avec le lait et ajouter les autres ingrédients. Avec le mixeur, triturez la préparation. Faire bouillir et laissez épaissir un peu tout en remuant pour que ça n’attache pas.

Sandwich:

4 tartines de Pain de mie (sans croute)

2 steacks

2 saucisses

2 saucissons “linguiça”

2 tranches de fromage

2 tranches de jambon

Salez et poivrez les steaks et grillez-les. Dorez légèrement les tranches de pain de mie. Dans une assiette qui puisse aller au four, mettez une tranche de pain de mie, le steack, la saucisse, au milieu, coupée dans la longueur, et, dans la largeur, la tranche de jambon et le saucisson “linguiça” coupé comme la saucisse. Recouvrir avec l’autre tranche de pain de mie et mettre dessus une tranche de fromage. Après avoir préparé les francesinhas, les recouvrir de sauce bien chaude et mettre au four préchauffé pour faire fondre le fromage.

Porto et les Anglais – Une amitié de plusieurs siècles
18 avril, 2018 / ,

L’influence des anglais dans la ville à travers le vin de Porto est bien connue, mais la relation entre les habitants de Porto et les britanniques est beaucoup plus ancienne.

Le premier contact est arrivé en Juin 1147, quand les croisés anglais qui se dirigeaient à la Terre Sainte sont restés 11 jours à Porto en attendant les forces commandées par le Comte de Areschot et par Cristiano de Gistell, qui s’étaient séparés de l’armée à cause d’une tempête. Le premier Roi du Portugal, Afonso Henriques, sachant de ce fait, a cherché à établir un accord avec leurs chefs en les convainquant de leur aide dans la conquête de Lisbonne contre les Maures.

La relation s’est intensifiée pendant le Moyen-Âge, avec l’établissement de relations commerciales. Les tissus, le vin, le bois, le cuir et la pêche  étaient les principaux produits échangés entre les deux pays.

Le 2 février 1367, la Sé (cathédrale) de Porto a été le lieu du mariage entre D João I et D. Filipa de Lencastre, une union qui a eu comme contrepartie le soutien des britanniques dans la lutte avec Castille. En 1642, deux ans après la restauration de l’indépendance du Portugal, Porto reçoit le premier Consul britannique, Nicholas Comerforde.

NICOLAS NASONI – La grande influence architecturale de Porto.
18 avril, 2018 / ,

Il  régna  ici pendant plus de 30 ans, l’architecte-peintre Nicolas  Nasoni comme une sorte de roi des arts, sans rivaux en effet.

Il est arrivé en 1725, à l’âge de 34 ans (né en Toscane en 1691), provenant de La Valette, de l’île de Malte, où il avait travaillé pendant quelques années pour le Grand Maître portugais D. António Manoel de Vilhena.

Sa grande œuvre de Malte,  fut la peinture des couloirs du Palais des Grands Maîtres à La Valette, dans laquelle il révéla le style qu’il ira plus tard  traduire par le granite de Porto, dans des œuvres telles que le Sainte cathédrale (Sé de Porto), le clergé et l’église de la Miséricorde. Roque de Távora, frère du doyen du Chapitre de Religieux de Porto, aurait recommandé Nasoni, en raison de sa capacité de travail spectaculaire.

Nasoni, a donné à Porto cette grandeur urbaine, qui nait de la possession des palais et des temples, des couvents  et des maisons nobles  à  grande échelle, identifiés avec un génie artistique de première qualité. Et dans le cas du grand artiste de  Porto, cette distinction ne se limite pas au domaine de l’architecture. Elle s’est également manifestée dans la peinture, la sculpture, à la fois dans la pierre comme dans la taille, l’orfèvrerie, le fer forgé, pour ne citer que quelques aspects du génie de l’homme extraordinaire, qui a ennobli  esthétiquement la ville de Porto.

 

Article retiré du magazine « Le Tripeiro », nº 7, Juillet 1996, série VI, Année VI

 

Boavista Futebol Clube – Le club des “maillots bizarres”
27 mars, 2018 / ,

Champion du Portugal en 2000/01, le Boavista a une histoire de plus de 100 ans. Fondé par des britanniques a attiré l’attention dans les années 90. Son équipement à carrés, comme un damier, l’a fait devenir connu en Italie comme “le club des maillots bizarres.”

La Grande-Bretagne, qui en raison de l’activité du vin de Porto, avait une grande communauté dans la ville, a présenté le football à Porto. Le The Boavista Footballers a été fondée en 1903, mais quelques années plus tard, un désaccord sur les jours des matches – les Portugais préféraient le dimanche, les Britanniques voulaient jouer le samedi – a fait les sujets de Sa Majesté abandonner le club.

 

Déjà autant que Boavista Futebol Clube, le club á eu une forte croissance au cours des décennies suivantes. Le point culminant a été de gagner la
Coupe du Portugal en 2000/01.

La participation dans les épreuves Européennes est devenue habituelle et en 1991/92 lors d’un match de Coupe UEFA contre l’Inter Milan, est
venu le surnom de «club de maillots bizarres,” en référence à la tenue noir et blanc à damiers.
Au Stade do Bessa, rénové pour l’Euro 2004, il y a un musée de l’histoire du club, une promenade de la gloire et deux sculptures de José Rodrigues dans la panthère, emblème du club est mis en évidence.