Historie

Le club des « maillots bizarres »
11 mars, 2017 /

Champion du Portugal en 2000/01, le Boavista a une histoire de plus de 100 ans. Fondé par des britanniques  a attiré l’attention dans les années 90. Son équipement à carrés,  comme un damier,  l’a fait  devenir connu en Italie comme « le club des maillots bizarres. »

La Grande-Bretagne, qui en raison de l’activité du vin de Porto, avait une grande communauté dans la ville, a présenté le football à Porto. Le The Boavista Footballers a été fondée en 1903, mais quelques années plus tard, un désaccord sur les jours des matches – les Portugais préféraient le dimanche, les Britanniques voulaient jouer le samedi – a fait  les sujets de Sa Majesté abandonner le  club.

Déjà autant que  Boavista Futebol Clube, le club á eu une forte croissance au cours des décennies suivantes. Le point culminant a été de gagner la Coupe du Portugal en 2000/01.

La participation dans les épreuves Européennes  est devenue habituelle et  en 1991/92 lors d’un match de Coupe UEFA contre l’Inter Milan, est venu le surnom de «club de maillots bizarres, » en référence à la tenue noir et blanc à damiers.

Au  Stade do Bessa, rénové pour l’Euro 2004, il y a un musée de l’histoire du club, une promenade de la gloire et deux sculptures de José Rodrigues dans la panthère, emblème du club est mis en évidence.

Association Commerciale de Porto – 181 années d’Histoire
6 mars, 2017 /

Bien qu’elle ait été officiellement fondée en Décembre 1834, l’Association Commerciale de Porto a son origine qui remonte au XIIe siècle, lorsque le commerce et les commerçants, en particulier dans les zones côtières, gagnent plus de pouvoir.

Au cours des siècles, en raison de son emplacement privilégié et l’esprit entrepreneur de ses habitants, la ville de Porto acquiert une grande importance, en devenant un important centre financier en Europe et dans le monde. C’est à ce moment que surgit la Bourse Commune (Bolsa Comum), créé par les commerçants pour couvrir les risques et préjudices  par la perte de leurs commandes. Cette Bourse fut confirmée en 1295 par le Roi D. Dinis et en 1402 par le Roi D. João I.

Cependant, jusqu’en 1834 il n’y avait pas d’organisation de commerçants avec une identité juridique et en mesure de répondre aux besoins des entrepreneurs locaux. À ce stade, les réunions, échange et  collecte  d’informations,  affaires et  ventes aux enchères avaient lieu à Juntina, alors situé dans Rua dos Ingleses. Suite à la révolution libérale de 1822 et à la promulgation du Code de Commerce, la Juntina fut  la base de la constitution de l’Association Commercial de Porto, qui est actuellement la deuxième Chambre de Commerce et d’Industrie la  plus ancienne au Portugal.

31 janvier 1891 – Une révolution qui s’est terminée en bain de sang
3 mars, 2017 / ,

Le 31 janvier 1891 a eu lieu, à Porto, la première tentative d’implantation de la République. Contrariés par la crise économique et avec un ultimatum lancé par les britanniques, qui remettait en cause la présence portugaise en Afrique, un groupe d’hommes influents du Nord a commandé une dizaine de soldats en direction du centre de la ville, avec l’intention de prendre le bureau de poste et les télégraphes et d’implanter la République. Ils ont été freinés par la garde municipale, fidèle à la Monarchie et placée à l’escalier de l’église de Saint Ildefonse.

La République a même été proclamée au balcon de l’Hôtel de Ville, le dernier refuge des insurgés. Ceux qui ne sont pas morts à la bataille, ont été emmenés dans des navires au mouillage à Leixões. D’autres ont réussi à s’enfuir vers l’étranger. La République ne serait implantée qu’en 1910.

La mémoire de cette date reste encore aujourd’hui dans la toponymie de la ville, avec la rue 31 janvier, dans la zone basse de Porto, ainsi que dans les rues qui ont les noms des auteurs de cette révolution frustrée: Alves da Veiga, Rodrigues de Freitas ou Alferes Malheiro.

Source: O Tripeiro (série neuve) Année X numéro 1