Actualité

Parade des costumes de papier à Foz do Douro
9 août, 2018 / , , , ,

 

De la mi-juin à la mi-septembre, l’União de Freguesias de Aldoar, Foz do Douro e Nevogilde (Union des paroisses) accueillent les festivités de São Bartolomeu, une série d’activités qui animent les rues et unissent les populations et les visiteurs.

Parade des costumes de papier est certes le moment le plus attendu des festivités, avec une histoire qui a déjà dépassé 100 ans et qui, au cours de la dernière décennie, a pris une importance particulière dans la ville.

 

Ce sont des mois de travail et de préparation, avec un accent permanent sur les racines, l’histoire et les histoires de la région. La deuxième invasion française de 1809 et la libération de la ville de Porto est le thème de la Parade des Costumes de Papier en 2018, qui aura lieu le 26 août. Ce sont des mètres et mètres de papier, travaillés chirurgicalement par des mains dévouées qui entretiennent ce moment festif de la ville.

Seulement figurants, l’édition de cette année a 350, des collectivités et des associations de l’Union des paroisses, qui se joignent aux centaines restantes qui visitent Foz do Douro pour vivre cette expérience unique.

Le format actuel a 75 ans et intègre un itinéraire qui cherche à atteindre les principaux centres névralgiques de l’histoire de Foz do Douro. La parade des costumes commence à 10h30 et passe par Cantareira, riche pour sa tradition de pêche.

Après le passage inévitable par le charismatique Jardin du Passeio Alegre, espace complice de nombreux intellectuels qui répondent à la culture de Foz do Douro et de Porto, la Parade continue à la plage Ourigo, lieu où les personnes nagent dans la mer, l’un des moments marqués par les fêtes de São Bartolomeu.

Ces bains sont remplis de traditions et de légendes. Aussi connu comme bains saints, ces plongées dans les eaux de l’Atlantique – sept, comme le veut la tradition – sont une façon de remercier les faveurs de São Bartolomeu l’année précédente et de la débarrasser et purger les maux au cours des douze prochains mois.

Les participants à cette année proviennent des paroisses de Bloco da União de Freguesias de Aldoar, Foz do Douro e Nevogilde, Associação de Moradores do Bairro Social da Pasteleira – Previdência, Associação de Moradores do Bairro Social de Aldoar et Orfeão da Foz do Douro.

Nombreuses sont les personnalités de la ville et non seulement adhèrent à cette tradition, montrant que la ville est faite de tout et de tout, même dans la plus populaire de ses traditions.

Mosteiro de São Bento da Vitoria
6 juin, 2018 / , ,

Classé monument national en 1977, le monastère de São Bento da Vitoria est l’un des édifices religieux les plus importants de la ville.

Quand il a été construit au XVIe siècle, il était à l’intérieur des murs de la ville, près de la Porta do Olival, occupant des terres qui, autrefois, faisaient partie de la Juiverie. Les Bénédictins sont arrivés à Porto en 1597 et l’année suivante ils ont été autorisés par le roi à construire un monastère destiné à marquer la présence de la Congrégation Bénédictine portugaise et à soutenir les frères qui traversaient la ville.

La construction du bâtiment, conçu par l’architecte Diogo Marques Lucas, a commencé en 1604, mais les travaux de construction ont pris plusieurs années. L’église, par exemple, a été construite en 1693, mais sa décoration n’a été achevée qui à la fin du XVIIIe siècle. L’architecture maniériste et baroque de l’extérieur est accompagnée, à l’intérieur, de plusieurs styles décoratifs, qui révèlent le changement de styles et de goûts vérifiés pendant cette longue période. La première pierre du Noble Cloître a été lancée en 1608, mais n’a été achevée qu’entre 1725 et 1728.

La grandeur de ce monument en granit est toujours impressionnante. Mais à l’époque, il fonctionnait comme un monastère, c’était un centre important pour la musique et le chant. L’organe qui existe dans l’église est un témoin de cet âge doré.

Les siècles suivants ont été un peu difficiles : en 1808, pendant la guerre péninsulaire, il a été transformé en hôpital militaire, et en 1835, après l’expulsion des ordres religieux, il a été transformé en tribunal militaire et en Maison de la Réclusion mais aussi en Caserne d’Infanterie 31 et Ingénierie.

Entre 1985 et 1990, il a été restauré, fonctionnant comme le siège de l’Orchestre National de Porto et les Archives du District de Porto. En 2001, sous la Capitale Européenne de la Culture, le Noble Cloître a été couvert avec une coquille acoustique. En 2007, une partie du monastère a été attribuée au Théâtre National São João. Depuis ce temps, il reçoit des spectacles théâtraux, des concerts et des événements spéciaux.

Informations:

Rua de São Bento da Vitória, Porto

Visites guidées:

Du lundi au vendredi, à 12h00, et le premier dimanche du mois, à 15h00, pour un nombre ne dépassant pas 30 personnes.

Prix: 3,00 € par personne. Accès gratuits pour les enfants jusqu’à 10 ans, accompagnés par des adultes.

Réserves: 00351 22 340 19 56 ou relacoespublicas@tnsj.pt

Les plages de Porto
17 mai, 2018 / , ,

Les jours ensoleillés et de chaleur invitent à une sortie à la plage. À Porto il n’est pas nécessaire de
se déplacer très loin pour trouver
un endroit tranquille au bord-de-mer pour des bains de soleil, se promener, ou bien encore, savourer un bon repas ou une boisson fraiche.

Avoir la mer en ville est un rêve facile à concrétiser pour qui se trouve sur Porto. Découvrez les neuf plages avec le label pavillon bleu où vous pouvezpro ter de l’été sans abdiquer de la vie citadine.

LA PLAGE DE OURIGO

La tradition des bains sur la plage de Ourigo remonte au XVI siècle, quand on croyait aux vertus médicinales de ses eaux.

LA PLAGE DE HOMEM DO LEME (Homme au Gouver- nail)

Idéal pour les enfants, puisqu’elle o re deuxparcs infantiles. C’est une plage rocheuse, qui dispose d’une plage de 374 mètres, Le nom vient de la statue de bronze, située à l’avenue de Montevideu, qui prête hommage aux pêcheurs.

LA PLAGE DE CARNEIRO (Du Mouton)

Grande plage qui était déjà très fréquentée au XIX siècle. Quelques siè- cles auparavant, cette zone était un endroit de pâturage. La légende populaire dit que ce fut ici qu’un de ces mou- tons se perdit du reste du troupeau. L’image du mouton fut éternisée au-dessus du Chalet Suisse (un kiosque qui encore de nos jours existe dans la rue de Passeio Alegre)

LA PLAGE DES PASTORAS (Bergères)

Une plage délimitée par deux môles, ce qui permet de se protégerdu vent. C’est à cet endroit que le euve Douro se jettedans l’Atlantique. Elle porte ce nom car il était de cou- tume que les bergères y amenassent les moutons pour paitre l’herbe iodée.

LA PLAGE DE GONDARÉM

Plage avec une extension de 115 mètres. Le nom donné à cette plage provient dulatin et signi e quelque chose comme le repos dans labataille. Elle possède un grand mur de pierre qui est couvert par la marée haute, la rendant plus sûr pour les enfants.

LA PLAGE DU MOLHE (Môle)

Plage possédant une extension de 168 mètres, elle doit son nom à la struc- ture côtière, ressemblant à un ponton, qui avance vers la mer et qui délimite les zones de bains. Le paysage est embelli para la Pérgola da Foz (pergola), une balustrade de ciment construite dans les années 30 et qui servit de belvédère considéré comme privilégié sur la mer. Les es- caliers et la zone voisine font que cette plage soit l’une des plus belles de Porto.

LA PLAGE DES INGLESES (Anglais)

Telquesonnom l’indique, ce fut la plage privilégiée de la communauté britannique de Porto. Elle possède une plage de 86mètres de sable, avec un suave déclin et de sable n.

LA PLAGE DE LUZ (Lumière)

Une petite plage en- tourée par des roches et par une aire de jardin sur l’av- enue du Brésil. Quand la marée est basse, nous pouvons apercevoir deux pontons, qui servent d’appuis aux bains, datant du XIX siècle.

LA PLAGE DE CASTELO DO QUEIJO (Château de From- age)

Située près du Castelo do Queijo. C’est une zone rocheuse, très prisée par les pêcheurs et par les per-sonnes qui souhaitent béné cier des bienfaisances mé- dicinales des roches.

Crédits photo: Marisa Pinheiro

Le Casino Espinho
18 avril, 2018 / ,

Inauguré en 1974, le Casino de Espinho a, depuis toujours, été un point de repère dans la domaine du divertissement dans le nord du pays.

Situé à Espinho à seulement 15 minutes du centre de Porto et avec un emplacement privilégié sur la plage, il est la référence en termes de jeu et de divertissement, non seulement pour les habitants comme pour de nombreux touristes étrangers qui nous visitent.

Suivant les tendances et les dernières technologies, le Casino de Espinho propose 800 machines à sous et une grande variété de jeux de table, des bars, des restaurants et en fin de semaine quelques-uns des meilleurs spectacles  des artistes nationaux et internationaux de l’actualité.

Majestic – La splendeur de la Belle Époque, le bijou de la ville
29 mars, 2018 / , ,

Dans la Rue de Santa Catarina, en pleine
zone historique, le Majestic est un arrêt
obligatoire pour ceux qui visitent Porto.
La localisation privilégiée, la façade et
la décoration font de ce lieu un espace
unique dans la ville.

 

L’espace a été inauguré le 17 décembre 1921,
mais à cette époque, il avait comme nom: Elite.
Ce projet, élaboré par l’architecte João Queirós,
fonctionnait comme une espèce de club privé; avec
le changement de nom, Majestic est devenu un point
de rencontre de la haute société, des bohèmes et des
intellectuels. Au long de son histoire, il a été lieu de
réunions, point de passage d’artistes qui visitaient
la ville et lieu de passage d’hommes d’états et de
célébrités.
Avec la II ème Guerre Mondial, le café est entré dans
une période de décadence, obligeant la vente de son
riche patrimoine aux enchères.
Pendant la rénovation réalisée dans les années
90, il s’est avéré que seuls les appliques des murs,
les miroirs (venus d’Anvers) et les sofas étaient
originaux, même si ils avaient déjà été restaurés.
Afin de maintenir l’esprit original, des répliques ont
été reproduites à partir des éléments disparus.
À partir de la moitié des années 90, le Majestic a
conquis une place unique dans le coeur des habitants
de Porto et des touristes, en ayant gagné également
plusieurs distinctions internationales.

L’espace
Le Majestic est une superbe exemplaire d’Art
Nouveau, en présentant une imposante façade en
marbre, avec trois élégantes portes tournées vers
la Rue de Santa Catarina. À l’intérieur, de grands
miroirs, des luminaires en métal travaillé et des
sculptures en plâtre se distinguent.
La cour intérieure, construite en 1925, a été idéalisée
comme un jardin d’hiver. Autrefois, il y a eu une
fenêtre tournée vers la Rue Passos Manuel, où on
vendait des journaux et du tabac. Dans cette cour, se
déroulent des concerts pendant l’été, mais durant
toute l’année, le Majestic est également un espace
culturel grâce au piano à queue et aux expositions de
peintures au sous-sol qui a déjà été une salle de billard.

Curiosités:
J. K. Rowling fréquentait le Majestic quand elle
vivait à Porto et c’est à cet endroit qu’elle a
commencé sur le livre “Harry Potter et la Pierre
Philosophale”
L’ancien président du Brésil Juscelino Kubitschek
a répondu de la manière suivante lorsqu’on lui
a demandé ce qu’il avait préféré lors de sa visite
au Portugal : “ Et bien.. ma foi… du Majestic… en
définitive, je suis aussi un fils de Dieu!!!”

Boavista Futebol Clube – Le club des “maillots bizarres”
27 mars, 2018 / ,

Champion du Portugal en 2000/01, le Boavista a une histoire de plus de 100 ans. Fondé par des britanniques a attiré l’attention dans les années 90. Son équipement à carrés, comme un damier, l’a fait devenir connu en Italie comme “le club des maillots bizarres.”

La Grande-Bretagne, qui en raison de l’activité du vin de Porto, avait une grande communauté dans la ville, a présenté le football à Porto. Le The Boavista Footballers a été fondée en 1903, mais quelques années plus tard, un désaccord sur les jours des matches – les Portugais préféraient le dimanche, les Britanniques voulaient jouer le samedi – a fait les sujets de Sa Majesté abandonner le club.

 

Déjà autant que Boavista Futebol Clube, le club á eu une forte croissance au cours des décennies suivantes. Le point culminant a été de gagner la
Coupe du Portugal en 2000/01.

La participation dans les épreuves Européennes est devenue habituelle et en 1991/92 lors d’un match de Coupe UEFA contre l’Inter Milan, est
venu le surnom de «club de maillots bizarres,” en référence à la tenue noir et blanc à damiers.
Au Stade do Bessa, rénové pour l’Euro 2004, il y a un musée de l’histoire du club, une promenade de la gloire et deux sculptures de José Rodrigues dans la panthère, emblème du club est mis en évidence.

Alexandre Quintanilha
15 mars, 2018 / ,

Scientiste internationalement reconnu, Alexandre Quintanilha est né en Afrique et a vécu aux Etats-Unis avant de s’enraciner à Porto où il a dirigé l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire où il a donné des classes jusqu’à se jubiler. Actuellement il est député dans Assemblée de la République (Parlement).

Il est né è Mozambique le 9 août 1945. Son père était un biologiste fameux mais Alexandre a commencé par étudiez physique. Il s’est licencié en physique théorique á l’université de Johannesburg, dans l’Afrique du Sud. Il a voyagé plus tard aux États-Unis, il a étudié dans la prestigieuse université de Berkeley en Californie. C’est pendant ce période, quand il habitat à San Francisco, qu’il a connu Richard Zimler, qui était un étudiant à cette époque-là. Zimler, avec qui il se marierait déjà au Portugal, est aujourd’hui un écrivain fameux et est aussi un professeur universitaire.

Entre 1983 et 1990 il a été directeur assistant de la section d’énergie et ambiance au laboratoire national Lawrence. Dans les ans 90 il a été défie á retourner au Portugal et aider à fonder l’Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire duquel il viendrait à être le directeur. Son retour à Porto est arrivé à cause de l’invitation du neurologiste Corino de Andrade qui à ce moment pensait déjà à créer l’Institut de Sciences Biomédicales Abel Salazar. Ce serait là     qu’Alexandre Quintanilha serait professeur jusqu’à sa jubilation. Il est l’auteur de publications aux areas de biologie, ambiance et physique appliquée.

C’est le seul portugais membre du conseil pour l’investigation et l’exploitation de la National Géographique Society. Il a publié environ 100 articles dans différentes revues scientifiques de niveau mondial, il a été éditeur et auteur de six volumes dans les areas de biologie et ambiance. Plus qu’un scientiste Alexandre Quintanilha est un passionné par la connaissance. Il a vécu en trois continents, il parle quatre langues et aime quereller constamment ce qui semble certain. Si, d’abord il a senti quelques difficultés à s’adapter à la ville, il s’est laissé rapidement contagionner par la beauté de Porto et par la forme cordiale comme il a été reçu.

Espinho Surf Destination 2018 – Ondes et diversion à la plage de Espinho
9 mars, 2018 / ,

Entre 10 et 25 mars, Espinho reçoit des compétitions internationales de la World Surf League, de Surf et Longboard. Un évènement avec un vaste programme d’animation pour tous les âges.

Les compétitions internationales de Surf et Longboard centrent les attentions pendant ces jours mais qui est à Espinho ne se limitera pas à rester à la plage en assistant à l’accomplissement des meilleurs surfeurs. Au-delà d’une montre de cinéma de Surf, il y aura aussi des workshops de photographie, des expositions, des baptêmes de surf, des classes de surf adapté, des classes de fitness, des workshops rapportés à la fabrication et shape de planches, etc.

L’ESD Kids Zone c’est une nouvelle surface de l’évènement destinée aux plus jeunes. La composante compétitive est assez intense et occupé presque tout le mois ; le 10 et 11 mars advient le Circuit Surf du Nord; de 16 à 18 mars sera le Championnat du Monde de Longboard – Longboard World Tour by World Surf League. Entre 21 et 25 mars se dispute le Pro Junior Européen – WSL World Surf League.

Le Espinho Surf Destination 2018 va déjà dans sa cinquième édition, mais la grande nouveauté de cette année c’est l’intégration du Championnat Mondial de Longboard, masculin et féminin qui emmènera à Espinho les meilleurs athlètes mondiales de la modalité.

Espinho est une ville de plage et Surf par excellence qui a la meilleure vague du nord et une des meilleures vagues de Surf au niveau international. Le cœur de la ville est tout près de la plage où cet évènement a lieu.

 

 

 

espinho surf  destination

Parcs, jardins et les camelias de porto
9 mars, 2018 / ,

Les parcs et jardins sont une invitation au loisir et au repos, à une pause prolongée, une invitation au plaisir d’aller à pied et se  retrouver avec les histories de ces endroits, beaucoup d’eux inconnues. Même quand on trouve le coin cette ville peut vous surprendre par la beauté d’un espace vert par découvrir.

Des parcours variés et délassants peuvent être faits aux espaces verts de la ville destinés à tous les âges et avec de différents charmes au long des saisons de l’année.

La richesse du patrimoine naturel et la reconstitution d’ambiants oubliés de nos espaces rustiques pour des promenades très didactiques. D´autre côté, la variété des équipements d’appui existants, permettent prolonger le séjour et réaliser un autre type d’activités.

Les parcs et les jardins de la  ville de Porto que nous avons choisi pour ces parcours se localisent en trois grandes zones de la ville que nous définons de la suivante forme : Centro histórico (Centre historique), Baixa (Centre de ville) et Boavista / (Jardins do Palácio de Cristal, Jardim de João Chagas, Jardim da Cordoaria, Parque das Virtudes, Jardim Botânico, Jardim da Casa da Prelada, parmi d’autres); zone occidental (Parque da Cidade, Parque de Serralves et Jardim  do Passeio Alegre, parmi d’autres), zone oriental (Parque de S. Roque, Parque de Nova Sintra, Quinta de Villar d’Allen, Quinta da Bonjóia et Viveiro Municipal, parmi d´autres).

 

 

Vous devez concevoir vous promenades dans les heures les plus agréables du jour et prenez attention aux horaires de fonctionnement des divers endroits. On recommande l’usage de vêtements et de chaussures confortables.

Parce que le printemps est près et les jours colorés commencent à faire faute nous ne pouvions pas de mettre en évidence les Camelias, protagonistes de cette époque dans la ville.

Porto c’est la première ville en Europe à être connue  par la «Ville des Camelias». Originaires de l’Asie, c’est à Porto qu’on doit l’entrée de ces fleurs avec histoire au Nord du Portugal e de Galiza au XIX siècle.

On peut trouver ces fleurs dans presque tous les jardins et espaces verts de la ville. Dans les espaces publiques, aux cimetières ou dans les maisons les Camelias sont des reines depuis octobre jusqu’à avril.

À fin de ne pas perdre rien de la célébration de cette fleur asiatique, découvrez les évènements que Porto a préparé pour vous au Mosteiro de S. Bento da Vitória. Ne manquez pas aussi l’ensemble d’initiatives qui vont s’écouler en parallèle dans de divers endroits de la ville!

Et n’oubliez pas: passez par un des Postes Officiers de Tourisme de Porto  ou vous pourrez trouver l’itinéraire Porto, Ville des Camélias, avec les meilleurs endroits de la ville pour voir et sentir ces fleurs! Ne laissez pas de profiter aussi tous les décomptes Porto.CARD dédies à cette époque!

Cooperative Árvore – Une maison qui respire l’art
2 mars, 2018 / , ,

Dans une ancienne maison de la noblesse, proche du Passeio das Virtudes avec un paysage magnifique sur le Rio Douro, est né aux années 60 l’Árvore – Cooperativa de Atividades Artísticas, un espace de divulgation d’art idéalisé par grands noms de l’art de Porto.

L’Árvore fut fondé en 1963 par des artistes, écrivains, architectes et intellectuels, parmi lesquels se démarque le maître José Rodrigues, sculpteur et auteur du célèbre Cubo da Ribeira. Accompagné de Armando Alves, Pulido Valente et Ângelo de Sousa, il se sont installer dans une ferme abandonnée et ont débuté la récupération du bâtiment, l’adaptant à des nouvelles fonctions culturelles.

La galerie et l’auditoire furent inaugurés en 1971. Même avec les moments difficiles, qui ont obligé, par exemple, à mettre en enchères quelques œuvres artistiques qui faisaient partie de son patrimoine, l’Árvore a survécu et marque, de façon indéniable, le panorama artistique et culturel de la ville de Porto.

Ayant comme objectif la production, diffusion et vente des œuvres artistiques et éditoriaux et la formation et information des partenaires et du publique en général des arts visuels, des études de l’art et autres aires de création et du savoir, cette institution possède un calendrier culturel. Ce calendrier nous offre des expositions, conférences, présentations et conversations, officines et cours libres, concours, éditions de livres et production et installation des œuvres d’art. Aux fils des derniers décennies elle a reçu des réunions, cycles de cinéma, théâtre et musique et a fait connaitre le travail de centaines de peintres, photographes, designers et architectes. Vous pourriez visiter en outre que les expositions, les magasins, les officines de technique de sérigraphie, gravure, lithographie et céramique (réservation anticipée) et apprécier le paysage unique du Rio Douro à partir de son jardin.

La maison
le bâtiment de l’Árvore fut construit à la demande de José Pinto de Meireles et est achevée en 1763. Le blason de la famille est encore visible à porte principale. La ferme et les jardins furent construits de façon à être vu par les personnes qui passaient sur le Rio Douro. Aujourd’hui, sont un point de vue privilégié et un lieu animé à la fin de la journée, surtout pendant la saison estivale.

Expositions à voir dans l’Árvore:

 

  • 23 février à 3 avril– Emerenciano + Helena Jalles

Informations:

Rua Azevedo de Albuquerque, 1, Porto

Horaire

Lundi- vendredi: 9.30-20:00

Samedi – 15:00-19:00

Fermer: Dimanches et fériés