L’église romanic de Cedofeita

L’église romanic de Cedofeita

C’est l’église la plus ancienne de Porto, avec des origines qui remontent au VIème siècle et à un roi désespéré pour sauver son fils malade.

Classé comme monument national et situé près d’une autre église plus grande et plus moderne, l’église de São Martinho de Cedofeita, plus couramment connus comme l’église romantique de Cedofeita, se détache par sa simplicité et par son ancienneté.

L’église actuelle n’est, cependant pas, l’édifice original, vu que le temple initial, qui datait du VIème siècle et de la Dynastie Suève, soufra de nombreuses modifications au long du temps.  Les vestiges les plus anciens seraient de la fin du IXème siècle, c’est à dire, antérieur à la formation du Portugal, qui eut lieu au XIIème siècle. Ce serait après 868 (année de la reconquête de la ville aux Maures) que sur ce lieu fut construit un temple, dont les chapiteaux résistent encore. Ces éléments ont été construit en calcaire, probablement venu de la région de Coimbra, alors que l’édifice a été construit en granite. Les parties les plus basses de l’abside seront postérieures, datant d’environ 1087.

Cependant, la phase romantique de cette importante œuvre surgie plus tard, sous le règne de D. Afonso Henriques, le premier Roi du Portugal. Au-delà de l’ancienneté, cette église possède des caractéristiques architectoniques et décoratifs uniques pour cette région du pays : particulière importance pour le tympan sur le Portail Nord, où nous pouvons apercevoir un Agnus Dei (agneau mythique qui symbolise le Crist dans l’apocalypse), très ressemblant à un autre existant actuellement au Musée National Machado de Castro, à Coimbra. Les influences de cette région peuvent s’expliquées par le fait que Soeiro Anes a travaillé sur cet œuvre, le même qui travailla sur la Vielle Cathédrale de Coimbra.

La légende :

Le roi suève Teodomiro, désespéré pour sauver son fils malade, fit une promesse à São Martinho de Tours, envoyant à Tours de l’or et de l’argent correspondant au poids de son fils. À son retour, un évêque rapporta une relique du saint et, quand celle-ci fut exhibée, le malade guérit. Reconnaissant, le roi convertit tout son peuple au Catholicisme et ordonna la construction d’une église en honneur du saint. L’église fut rapidement bâtie, connue comme Cito Facta, qui signifie Faite Rapidement. De cette expression dériva le nom actuel de ce quartier: Cedofeita.

Informations:

Place du Priorado, Porto

(Visited 1 378 times, 2 visits today)
10 janvier, 2018 / , ,
Comments

Comments are closed here.

Publicité
Instagram #heyporto
No images found!
Try some other hashtag or username
(Português) Subscreva a nossa newsletter!