Majestic – La splendeur de la Belle Époque, le bijou de la ville

Majestic – La splendeur de la Belle Époque, le bijou de la ville

Dans la Rue de Santa Catarina, en pleine
zone historique, le Majestic est un arrêt
obligatoire pour ceux qui visitent Porto.
La localisation privilégiée, la façade et
la décoration font de ce lieu un espace
unique dans la ville.

 

L’espace a été inauguré le 17 décembre 1921,
mais à cette époque, il avait comme nom: Elite.
Ce projet, élaboré par l’architecte João Queirós,
fonctionnait comme une espèce de club privé; avec
le changement de nom, Majestic est devenu un point
de rencontre de la haute société, des bohèmes et des
intellectuels. Au long de son histoire, il a été lieu de
réunions, point de passage d’artistes qui visitaient
la ville et lieu de passage d’hommes d’états et de
célébrités.
Avec la II ème Guerre Mondial, le café est entré dans
une période de décadence, obligeant la vente de son
riche patrimoine aux enchères.
Pendant la rénovation réalisée dans les années
90, il s’est avéré que seuls les appliques des murs,
les miroirs (venus d’Anvers) et les sofas étaient
originaux, même si ils avaient déjà été restaurés.
Afin de maintenir l’esprit original, des répliques ont
été reproduites à partir des éléments disparus.
À partir de la moitié des années 90, le Majestic a
conquis une place unique dans le coeur des habitants
de Porto et des touristes, en ayant gagné également
plusieurs distinctions internationales.

L’espace
Le Majestic est une superbe exemplaire d’Art
Nouveau, en présentant une imposante façade en
marbre, avec trois élégantes portes tournées vers
la Rue de Santa Catarina. À l’intérieur, de grands
miroirs, des luminaires en métal travaillé et des
sculptures en plâtre se distinguent.
La cour intérieure, construite en 1925, a été idéalisée
comme un jardin d’hiver. Autrefois, il y a eu une
fenêtre tournée vers la Rue Passos Manuel, où on
vendait des journaux et du tabac. Dans cette cour, se
déroulent des concerts pendant l’été, mais durant
toute l’année, le Majestic est également un espace
culturel grâce au piano à queue et aux expositions de
peintures au sous-sol qui a déjà été une salle de billard.

Curiosités:
J. K. Rowling fréquentait le Majestic quand elle
vivait à Porto et c’est à cet endroit qu’elle a
commencé sur le livre “Harry Potter et la Pierre
Philosophale”
L’ancien président du Brésil Juscelino Kubitschek
a répondu de la manière suivante lorsqu’on lui
a demandé ce qu’il avait préféré lors de sa visite
au Portugal : “ Et bien.. ma foi… du Majestic… en
définitive, je suis aussi un fils de Dieu!!!”

(Visited 577 times, 1 visits today)
29 mars, 2018 / , ,
Comments

Comments are closed here.

Publicité
Instagram #heyporto
No images found!
Try some other hashtag or username
(Português) Subscreva a nossa newsletter!