Jardin

Place Dr. Francisco Sá Carneiro – Un jardin pour vivre l’automne à Porto
4 décembre, 2017 /

C’est l’un des espaces verts les plus récents de la ville et l’un des plus paisibles, malgré l’agitation aux alentours.

Situé dans le quartier des Antas et entouré par de nombreux cafés, idéaux pour un petit déjeuner en famille, ce jardin fut construit en 1948. Initialement, il était appelé le jardin de la Place Velasquez (peintre espagnol, 1599-1660), connus encore de nos jours sous ce nom par les habitants plus âgés de porto.

Son nom actuel – Place du Dr. Francisco Sá Carneiro – est un hommage à l’ex-Premier ministre portugais, né à Porto en juillet 1934 et décédé le 4 décembre 1980 dans un accident d’avion prés de Lisbonne.

Ce jardin de forme circulaire possède une sculpture allusive au politicien. Avec un grand espace pour se promener, courir ou faire du vélo, il possède aussi des lieux avec de l’ombre et bancs qui invitent au repos.

L’ancien stade du FC Porto (stade des Antas, qui fut démoli) était près de ce jardin, étant, les jours de match de football, un des lieux les plus recherchés de la ville.

Tous les troisièmes samedis du mois, ce jardin accueille des brocantes.

STCP: 300, 301, 305, 401, 402, 805, 806 e 8M

 

 

Le jardin de la Place de la République
17 octobre, 2017 /

Du champ militaire au lieu de loisir

Le nom officiel de cet espace est le Jardin de Teófilo Braga, mais ce jardin, situé au centre-ville, est plus connu sous le nom de Place de la République. Ce fut un centre d’entrainement militaire et ce n’est qu’en 1915 que ce lieu se transforma en un jardin public.

Quand il fut construit, en 1790, il était destiné à être un champ pour les entrainements militaires de la caserne de Santo Ovídio, un édifice qui existe encore de nos jours. Ce lieu fut aussi la scène de moments historiques, comme la Révolution Libérale de 1820, le 31 janvier 1891 (première tentative d’implantation de la République) et le 25 avril 1974.

C’est un jardin rectangulaire, entouré par des tilleuls et des chênes, avec des parterres, pelouse et des palmiers. Avec des bancs en bois pour profiter de l’ombre, ce jardin se distingue aussi par ses sculptures qui l’ornementent: Baco de Teixeira Lopes, Padre Américo de Henrique Moreira et la République de Bruno Marques qui fait référence à l’implantation de la République.

Comment s’y rendre: STCP : 202, 304, 502 et 600

 

 

Jardim do Marquês de Pombal
22 août, 2017 /

Un jardin aux multiples vies

Durant les invasions françaises, il fut une ligne de défense mais aussi ce fut le lieu où l’on payait les impôts. De nos jours, c’est un des espaces verts les plus centraux de la ville.

Durant la seconde moitié du XIX siècle, quand ce lieu gagna sa configuration actuelle, il fut désigné comme la Place de L’eau-de-vie et posséda une arène.  En 1898, il fut un espace vert, ayant été créée un parc et un kiosque à musique qui existe encore de nos jours. Le nom est un hommage au Marquis de Pombal, ministre du Roi D. José, qui eut une grande importance pour l’histoire du Portugal.

D’un autre côté au XXI siècle, avec la construction de la ligne de métro et la requalification urbaine de Porto 2001 – Capitale Européenne de la Culture – il gagna deux nouveaux éléments : il fut installé une fontaine circulaire qui, durant plusieurs années, était dressée à la Place D. João I et fut créés les accès à la station de métro, qui sont camouflés par des haies de camélias.

Sur le côté ouest, se trouve l’église de l’Immaculé Conception, construite en 1938.

Accès:

Bus STCP: 203, 206, 302, 303, 402, 701, 702, 703, 805 et 80

Ligne de métro: D

Parque da Cidade
10 juillet, 2017 /
  • La tranquillité du champ auprès de la plage

C’est le plus grand parc urbain du pays, avec 83 hectares et une localisation privilégiée, près de la mer. Le parc de la ville (Parque da Cidade) est un lieu idéal pour se promener, pratiquer du sport, se relaxer avec un bon livre, ou bien encore, pour déguster un repas léger, à l’ombre des arbres.

Avec une vaste aire de verdure qui s’étend jusqu’à l’océan Atlantique, avec des lacs, des parcours pédestres, pour courir ou se promener à bicyclette et avec des diverses espèces d’arbres et d’oiseaux. Le parc de la ville est un agréable espace, approprié pour les promenades en famille ou pour des longues promenades en toute tranquillité et fraicheur les jours de chaleur.

Il fut projeté par l’architecte paysagiste Sidónio Pardal; la première phase du projet a été conclue en 1993 et son inauguration a eu lieu en 2002. Les murs et pavés en pierres créent une ambiance rustique et l’accès direct à la plage, contribue à une liaison directe entre le champ et la mer, ce qui rend cet espace encore plus désirable.

Le parc de la ville héberge aussi le Centre d’Éducation Environnemental.

Horaire: jusqu’au 30 septembre: tous les jours de 8:00 à 24:00

Quinta de Bonjóia
26 juin, 2017 /

Um oasis de tranquillité

Dominé par une maison rurale du XVIII siècle, la « Quinta de Bonjóia » est un ample espace, dans la zone orientale de la ville, idéal pour se relaxer et se promener en famille.

Comportant une superficie d’environ 40.000 m², la Quinta de Bonjóia se met en avant grâce à sa maison rurale qui aurait été dessinée par Nicolau Nasoni, architecte responsable de la Torre dos Clérigos  (La Tour des Clercs). Même si l’édifice principal n’a jamais été achevé, il est classé comme un monument d’intérêt public.

Le dénivellement du terrain permet de jouir d’une vue panoramique sur les espaces verts mais aussi sur la Vallée de Campanhã, encadré par le fleuve du Douro. Les jardins et la forêt font de cette propriété un lieu privilégié pour passer un bon moment.

En plus d’être un endroit agréable pour se promener et se relaxer, la Quinta de Bonjóia offre également des activités aussi variées que des cours de Tai Chi, des marchés dédiés à l’agriculture biologique ou workshop.

185 Rue de Bonjóia – Porto

Parque de São Roque
8 mai, 2017 /

Un jardin romantique dans le côté oriental de la ville

Il s’agit de plus de quatre hectares d’espace en plein air: l’endroit idéal non seulement pour se promener en famille et faire du sport, mais aussi pour «voyager dans le temps» et découvrir les décors idylliques du XVIII siècle.

La maison remonte au XVIII siècle et le jardin qui l’entoure reflète le goût de cette époque-là. Construit par paliers, ce jardin possède des coins qui nous transportent vers d’autres ères, comme une fontaine en fer forgé, un lac avec une grotte ou un mirador circulaire. Le bois d’eucalyptus, les minarets et les jets d’eau créent une ambiance qui invite à relaxer et apprécier la tranquillité. Néanmoins, un des coins les plus intéressants de ce jardine est le labyrinthe de haies.

Ce jardin appartient à la mairie de Porto depuis 1979 et il est ouvert au public depuis les années 1990. Pendant cette période, quelques sculptures ont été mises sur place et une chapelle, qui existait dans une autre zone de la ville, a été reconstruite dans le jardin.

Informations utiles :
Rua de S. Roque da Lameira, 2040

Horaire : 8 h 00/20 h 00

Entrée gratuite

Bus : 55, 69, 70, 800, 801, 700

Jardin – Passeio das Virtudes
23 avril, 2017 /

Un mirador à découvrir

Un jardin qui est également un lieu privilégié pour profiter de la vue sur le fleuve, jusqu’à l’embouchure du fleuve Douro. Construit en terrasse, il abrite une Fontaine qui est Monument National

Le Jardin, situé à l’arrière du Palais de Justice est très recherché pour son paysage, mais est également un lieu pour se promener et pour se reposer en fin de journée, et qui reçoit fréquemment plusieurs activités pendant le printemps et l’été.

Dans ce jardin, il existe le plus grand arbre de l’espèce Ginkgo Balboa du Portugal, avec environ 35 mètres. Autre point d’intérêt, c’est la sculpture (quatre chevaliers de l’Apocalypse) de Gustavo Bastos.

La Fontaine des Vertues est imperdable, construite en 1629 et connue également sous le nom de Fontaine du Rio Frio, car elle était fournie par une rivière (qui a été mise en tube) et qui aboutissait près du local où est de nos jours l’édifice de l’Alfândega (Douane). L’eau sortait par deux figures de pierre.  Au sommet, on peut voir les armes royales ainsi que cinq écussons et sept châteaux.

Quinta do Covelo
14 mars, 2017 /

Air pur et espace de loisir

L’espace, datant du XIII ème siècle, a été donné à la Mairie de Porto pour la construction d’un hôpital. La construction n’a jamais avance, mais la Quinta do Covelo est un lieu idéal pour respirer de l’air pur et faire du sport.

Cet espace, avec près de 8 hectares d’extension, est un des lieux préférés de nombreux habitants de Porto pour courir, faire de la bicyclette ou pour distraire les plus petits car au-delà de l’ampleur de l’espace il y a aussi un parc pour enfants.

La Quinta a appartenu à un noble, qui plus tard l’a vendu à un commerçant Manuel José do Covelo qui lui a donné son nom actuel. Elle a changé à nouveau de propriétaire dans les années 30 du XIX ème siècle et a fini dans les mains du pouvoir local pour qu’il y soit construit un hôpital pour tuberculeux.

Ce projet n’a jamais abouti et le grand espace jardiné avec des pins et des chênes lièges offre aujourd’hui un espace qui invite au loisir, avec une cafétéria, une piste de dirty-jump/BTT et un Centre d’Éducation Écologique.

 

Rue de Faria Guimarães/Rue do Bolama, Porto
Horaires:

Parc 7:00/20:00H tous les jours
Parc pour les enfants: 10:00/20:00H tous les jours
Comment s’y rendre: Bus STCP: 204 et 603

 

Rond-point de la Boavista – Un tournant dans le paysage
19 février, 2017 /

Dans une des zones les plus mouvementées de la ville, celui-ci est un espace de tranquillité mais également de divertissement pendant des évènements spéciaux.

Le Monument pour les Héros de la Guerre Péninsulaire, placé au centre du jardin, est une référence dans la ville, pouvant être vu de loin. Mais le jardin de la Place Mouzinho de Albuquerque, vulgairement désignée de rond-point de la Boavista, est également un lieu de loisir depuis plusieurs dizaines d’années.

Le jardin, daté du début du XX siècle, a été créé autour du monument, un projet du sculpteur Alves de Sousa et de l’architecte Marques da Silva. Il est formé par une colonne de granite de 45 mètres de hauteur, avec un lion péninsulaire qui abat un aigle napoléonien. À sa base il y a des sculptures de soldats.

Bien avant la construction du jardin, c’était un local où se réalisait les foires, mais aussi des corridas ou des courses de vélos. Une tradition qui se maintient puisque le rond-point de Boavista pour diverses occasions comme Noël ou le Saint Jean (São João) continue à recevoir des manèges et d’autres équipements de divertissement.

Les camélias, les liquidambars et les tilleuls sont quelques-unes des espèces qui existent mais le point central sont les palmiers centenaires de Californie, classés d’intérêt public.