Featured

12 RAISONS POUR ACHETER LA PORTO.CARD
9 janvier, 2018 / ,

Sachez pourquoi la Porto.CARD peut être votre meilleur achat pour 2018

1 – Prix attractif

Il est possible d’acquérir la Porto.CARD piétonnier à partir de 6€ ou opter pour la version digitale, pour à peine 5,70€. Est-il avantageux d’acheter 1 carte pour une journée sans accès aux transports en communs ?

Nous vous donnons un exemple : avec l’achat d’un billet pour une croisière d’une journée sur le Douro, vous obtenez un décompte allant jusqu’ à 20%. En réalité vous économisez plus de 10€, tenant compte du prix d’achat de la carte.

2 – Avec ou sans transport en commun

La Porto.CARD existe avec ou sans transport en commun. Cette version piétonnière est une excellente option pour ceux qui ont une voiture ou ceux qui prétendent louer un véhicule, une moto, une bicyclette, etc.

Tout est disponible avec la Porto.CARD. Si c’est le cas, vous pouvez profiter d’une réduction allant jusqu’à 57% sur les parkings SABA.

 

3 – Accès illimité et gratuit aux transports en communs.

Si vous optez pour vous déplacer en transports en communs, et pour chacune des modalités disponibles, le transport est à partir de 13€, (1, 2, 3 et 4 jours), vous avez un accès illimité à toutes les lignes du métro et sur tout son parcours, ainsi que sur les lignes de bus de la STCP et les trains urbains Trofa-Valongo-Espinho. Vous ne pouvez pas oublier d’oblitérer votre billet Andante Tour à chaque changement de ligne et/ou de transport.

 

4 – Offre culturelle et touristique diversifiées

La Porto.CARD vous donne la plus actuelle et diversifiée offre culturelle et touristique : des musées aux monuments, circuits touristiques (à pied, en voiture, à vélo, en moto, en minibus, voiture classique, en bateau, en voilier, en hélicoptère, en segway, en tuk tuk, en pousse-pousse), il existe mille et une façons de découvrir Porto et bénéficier de décomptes avantageux. Les restaurants et les boutiques font partie des plus de 170 points d’intérêts à découvrir sur la Porto.CARD.

 

5 – Facilité et commodité d’achat

Saviez-vous que vous pouvez acheter préalablement la Porto.CARD sur short.visitporto.travel/portocard, aux Offices de Tourisme ou au guichet de Nova Câmbios à l’aéroport de Porto ? Vous pourrez également acheter la Porto.CARD digitale sur buyportocard.visitporto.travel ou avec l’App (Porto Card – Official City Pass) et commencer à bénéficier de votre carte dès votre arrivée. Vous disposez de plusieurs options pour vos déplacements : métro, bus de la STCP ou la réservation d’un transfert à prix réduits avec la Porto.CARD. Il suffit de choisir la modalité qui vous conviens le mieux !

 

6 – Restaurants de cuisine variée

Sur la Porto.CARD vous trouvez dès la cuisine traditionnelle à la cuisine de chef, étant cette dernière décorée avec une étoile Michelin. Evidemment la « francesinha » est présente avec trois restaurants dont c’est la spécialisé, ainsi que d’autres types de gastronomie. Réduction allant jusqu’à 15%.

 

7 – Un monde de circuits touristiques

Saviez-vous que sur la Porto.CARD vous trouverez des réductions sur plus de 80 circuits touristiques qui inclus des promenades à Porto, sur le fleuve Douro et sur la région du Minho ? Des promenades diurnes ou nocturnes ? En bus panoramique ou en téléphérique ? De gastronomie ou littéraire ? D’architecture contemporaine ou au centre historique ? Le plus difficile sera de choisir. Réductions allant jusqu’à 25%

 

8 – Connaître l’authentique vin de Porto

Avec la Porto.CARD vous aurez l’opportunité de faire le parcours des 9 caves à vin de Porto, connaître son histoire et faire des dégustations de ce vin internationalement acclamé. La carte vous offre une entrée gratuite à une cave et pour les autres, une réduction qui peut aller jusqu’à 30%, de novembre à mars.

 

9 – Les familles avec enfants

Ils existent plusieurs lieux à visiter en famille et pour se divertir avec les plus petits, avec des réductions allant jusqu’à 50%. Profitez pour décompresser ou vous amuser avec les enfants pendant que vous économisez beaucoup d’argent.

10 – Pour les plus romantiques

Si vous recherchez du romantisme, Porto est la ville de prédilection. La Porto.CARD vous offre les lieux les plus romantiques à visiter, pour profiter de la bonne gastronomie et faire des achats pour celui ou celle que vous adorez ! Réductions allant jusqu’à 20 %

11 – Pour les plus jeunes

Des activités pour les plus jeunes sont disponibles sur la Porto.CARD. Allant des cours de surf, au jet boating, au canyoning et au rafting, et les parcours de 4×4 à travers la nature du Douro et do Gerês, il existe de nombreuses options pour les esprits plus aventuriers.

 

12 – Les modalités adoptées aux nécessités

La Porto.CARD existe en 8 modalités : 1, 2, 3 et 4 jours, avec ou sans transport, ce qui offre une plus grande flexibilité sur le choix de la carte qui conviendra le mieux. Le fait que ce soit la carte officielle de la ville, offre garantie et confiance.

 

– Le conseil personnalisée aux offices de tourisme

Si vous achetez la Porto.CARD aux Offices de Tourisme, vous serez accueillis personnellement par des agents d’accueils touristiques qui connaissent parfaitement la ville et sauront vous indiquer les meilleures solutions pour votre visite. Venez nous voir et surprenez –vous !

Vin de Porto: une tradition de Noel
5 décembre, 2017 / ,

Au Portugal, Noel est un bon prétexte pour boire, acheter ou offrir du vin de Porto. Visiter les caves du vin de Porto est la meilleure façon d’avoir à table ou sur sa liste d’achat de Noel, les meilleurs vins.

La diversité est importante et chaque type de vin de Porto s’adéquat à des plats et à des moments particuliers, d’où l’importance de connaître bien ce vin, car ainsi vous serez en condition de l’apprécier dans toute sa plénitude.

Les meilleurs endroits, où vous serez tout sur le vin de Porto, sont les caves situées à Vila Nova de Gaia. C’était là que, jusqu’ au siècle dernier, amarraient les embarcations venues des domaines du Douro chargées de tonneaux de vin, qui était par la suite emmagasiné dans des énormes entrepôts situés au bord du fleuve, où la lumière et l’humidité aidaient à ce que la saveur, la couleur et la texture soient affinées.

De nos jours, les caves sont des endroits presque obligatoires pour ceux qui visitent Porto. Non seulement vous connaîtrez toute l’histoire du vin de Porto : du chemin parcouru par les raisins depuis le Douro jusqu’au moment où ils arrivent dans votre verre, mais aussi vous aurez l’opportunité de gouter et d’acheter plusieurs sortes de vin.

Nous vous suggérons les visites aux caves Ferreira et aux caves Sandeman

CAVES

Ferreira

 

 

70, Avenue Ramos Pinto, Vila Nova de Gaia

Horaire: 10h00 – 12h30 / 14h00 – 18h00

 

 

 

Visite Classique | Prix 10€ pax :
Visite aux Caves, inclus la salle des effets personnels de Dona Antónia et au Musée, avec dégustation de deux vins de Porto.

Visite Dona Antónia | Prix 20€ pax:
Visite de groupe réduit, avec une vaste dégustation et une sélection de 5 vins de Porto, dans un espace réservé.

Visite Casa Ferreirinha | Prix 14€ pax:
Visite aux Caves, avec une dégustation de 3 vins du Douro DOP Casa Ferreirinha, productrice   du fameux Barca Velha.

 

Sandeman

 

3, Place Miguel Bombarda, Vila Nova de Gaia

Horaire:
Tous les jours | 09h30 – 12h30 / 14h00 – 17h30

 

 

 

Visite Classique | Prix 10€ pax:
Visite guidée avec dégustation de deux vins de Porto Reserve

Visite 1790 | Prix 20€ pax:
Une visite guidée qui débute au Musée Sandeman et qui se termine par une vaste dégustation de vins de Porto, à l’espace 1790

Visite « 100 Anos de Tawnies  Velhos » | Prix 40€ pax:
Une visite pour découvrir la longue tradition de Sandeman sur le processus de maturation  et blend du vin de Porto. Au final, une dégustation complète d’un siècle de Tawnies – dégustation de 10, 20, 30 et 40 ans – dans un espace réservé et intimiste qui auberge la collection des anciennes bouteilles de Sandeman.

Visite Premium | Prix 13€ pax:
Une visite guidée à travers des Caves Sandeman, avec dégustation de 3 vins de catégorie superieure (Branco, Ruby e Tawny).

Points d’intérêt:
Collection des bouteilles Sandeman – plus de  60 exemplaires de bouteilles anglaises faites à la main, des XVIIème et XVIIIème siècles.

 

 

 

 

Les suggestions de Joaquim de Almeida
6 novembre, 2017 / , , ,

Avec une carrière de près de 40 ans et plus de 100 films et séries télé à son actif, Joaquim de Almeida est l’acteur portugais le plus connus internationalement. Il vit aux Etats-Unis, où se déroule la plus grande partie de sa carrière, mais passe certaines époques de l’année au Portugal.

Il est né à Lisbonne en mars 1957, étant le sixième fils de huit enfants d’un couple de pharmaciens. Sa carrière, cependant, sera tout autre et, encore très jeune, il opta pour suivre la profession d’acteur. Quand le conservatoire e Lisbonne fut temporairement fermé, dû à l’agitation causée par la révolution de 25 avril, il déménageât à Vienne pour continuer ses études. À cette époque il travailla comme jardinier.

En 1976, il se rendit à New-York pour étudier la représentation avec Lee Starsberg, Nicholas Ray et Stella Adler, pendant qu’il travaillait dans un bar. Son premier rôle important survenu en 1981 dans le film “The Soldier », mais ce sera “Good Morning Babylon” qui le lancera vers une carrière international, qui dès lors, ne s’arrêtera pas. Il travailla avec les acteurs et réalisateurs comme Harrison Ford, Gene Hackman, Antonio Banderas, Robert Rodriguez, Steven Soderberg, Benicio del Toro ou encore Kiefer Sutherland.

Aux rôles comme acteur invité dans les séries comme “CSI Miami” ou “Bones” –  où il interpréta souvent des rôles de méchant latino – il somme des participations régulières dans les séries comme “24”, “Queen of the South” ou “Training Day”.

Simultanément, il continua à travailler avec des réalisateurs et acteurs portugais, ayant atteint des succès de vente de places de cinéma et conquis de nombreux prix et distinctions.

 

Bar

 

Dans un esprit plus culturel, Maus Hábitos. Pour sortir tard le soir, n’importe quel jour de la semaine, la Casa do Livro.

 

Restaurant

Il est difficile d’en choisir qu’un. Ainsi, nous en suggérons trois: Oficina  du chef Marco Gomes ou LSD du chef João Lupo et aussi le moins connu, Paparico, sans doute le meilleur secret pour bien manger à Porto.

 

Lieu romantique et promenade

Monter le Douro en bateau qui fut construit dans les années 60 pour le royaume de la Reine Isabelle d’Angleterre. Passer deux nuits dans une des chambres accueillantes et profiter d’un service de première classe. Septembre et octobre sont les meilleurs mois de l’année pour expérimenter.

 

Secret de la ville

C’est la vue que l’on a à partir de l’espace de la Cooperativa Árvore. Comme c’est beau de voir le Douro de cet endroit, passer son après-midi entre un verre de vin et un amuse-bouche… Près du centre-ville et même ainsi, inconnu pour beaucoup d’habitants de Porto.

 

 

Ribeira – la plus fameuse carte-postale de Porto
17 octobre, 2017 / ,

Le paysage est inconfondable et reconnu mondialement dû à sa beauté et singularité.  Le pâté de maison et les rues étroites encadrent le fleuve Douro, où les embarcations et les ponts contribues à un cadre coloré et inoubliable.

La Ribeira est l’une des zones les plus fameuses de la ville et un lieu obligatoire pour qui veut connaître la ville et garder, en photo ou vidéo, un paysage qui reste dans nos mémoires. En vérité, l’histoire de Porto est intrinsèquement liée à Ribeira, non seulement ce fut à partir de là que la ville s’est construite, mais elle est aussi la propre âme des habitants de Porto.

Le fleuve Douro fut, depuis les temps lointains, un lieu de commerce et d’échange culturel ; les commerçants, de diverses parties du monde, y laissaient leurs marchandises, emmenant avec eux des produits comme le vin de Porto, qui aidera à la notoriété et là a richesse de cette ville unique.

La zone da Ribeira est classée comme Patrimoine de l’Humanité attribuée par L’UNESCO. Parcourir ses étroites rues, contempler le fleuve ou se laisser charmer par ses monuments et gastronomie sont des activités “obligatoires“ pour qui visite la ville.

Points d’intérêts :

La Place da Ribeira : la fontaine fut reconstruite après des découvertes archéologiques réalisées dans les années 80. A cette époque il fut également érigé sur la place le Cubo da Ribeira, sculpture de José Rodrigues. La statue de São João Baptista, faite par João Cutileiro, fut placée sur la fontaine en 2000. Avec une localisation privilégiée et diverses terrasses, c’est le lieu idéal pour apprécier le paysage.

Chapelle de Notre-Dame de Ó : édifice datant du XVII siècle, remodelé au XIX siècle suite à la destruction infligée durant les luttes libérales. À l’intérieur se distingue un retable en jarre du début du XVIII siècle et l’image de Notre-Dame de Ó, provenant de la chapelle da Porta da Ribeira, qui fut démolie en 1821.

Piliers du Pont Pênsil : le pont fut ouvert au public en 1843, suite à la nécessité de relier de forme permanente Porto à Gaia. Il a existé à peine 44 ans, vu que la population doutait de sa sécurité. Il fut remplacé par le pont D. Luiz I, mais sont encore visible deux piliers en pierre, en forme d’obélisque.

Alminhas du Pont : sculpture qui rappelle un des moments les plus tragiques de l’histoire de Porto. Durant les invasions françaises, des centaines de personnes ont essayé de fuir en direction à l’autre marge, parcourant un pont fait de plusieurs bateaux. Le pont coula suite au poids et encore de nos jours, des bougies sont placées sur le lieu,  en hommage aux victimes de cette tragédie.

Vasistas de Charbon : C’est le seul qui existe des 18 portes et vasistas qui existaient dans les murailles Fernandinas, construites au XIV siècle aux alentours de la ville de Porto. Il faisait la liaison entre la rue da Fonte Taurina et les quais da Ribeira, où amarraient les bateaux sur le fleuve Douro.

 

 

 

 

Les plages de Oporto
10 juillet, 2017 /

Les jours ensoleillés et de chaleur invitent à une sortie à la plage. À Porto il n’est pas nécessaire de se déplacer très loin pour trouver un endroit tranquille au bord-de-mer pour des bains de soleil, se promener, ou bien encore, savourer un bon repas ou une boisson fraiche.

Avoir la mer en ville est un rêve facile à concrétiser pour qui se trouve sur Porto. Découvrez les neuf plages avec le label pavillon bleu où vous pouvez profiter de l’été sans abdiquer de la vie citadine.

La plage de Ourigo – La tradition des bains sur la plage de Ourigo remonte au XVI siècle, quand on croyait aux vertus médicinales de ses eaux.

La plage de Homem do Leme  (homme au gouvernail) – Idéal pour les enfants, puisqu’elle offre deux parcs infantiles. C’est une plage rocheuse, qui dispose d’une plage de 374 mètres, Le nom vient de la statue de bronze, située à l’avenue de Montevideu, qui prête hommage aux pêcheurs.

La plage de Carneiro (du mouton) – Grande plage qui était déjà très fréquentée au XIX siècle. Quelques siècles auparavant, cette zone était un endroit de pâturage. La légende populaire dit que ce fut ici qu’un de ces moutons se perdit du reste du troupeau. L’image du mouton fut éternisée au-dessus du Chalet Suisse (un kiosque qui encore de nos jours existe dans la rue de Passeio Alegre)

La plage des Pastoras (bergères) – une plage délimitée par deux môles, ce qui permet de se protéger du vent. C’est à cet endroit que le fleuve Douro se jette dans l’Atlantique. Elle porte ce nom car il était de coutume que les bergères y amenassent les moutons pour paitre l’herbe iodée.

La plage de Gondarém  – Plage avec une extension de 115 mètres. Le nom donné à cette plage provient du latin et signifie quelque chose comme le repos dans la bataille. Elle possède un grand mur de pierre qui est couvert par la marée haute, la rendant plus sûr pour les enfants.

La Plage du Molhe (môle) – Plage possédant une extension de 168 mètres, elle doit son nom à la structure côtière, ressemblant à un ponton, qui avance vers la mer et qui délimite les zones de bains. Le paysage est embelli para la Pérgola da Foz (pergola), une balustrade de ciment construite dans les années 30 et qui servit de belvédère considéré comme privilégié sur la mer. Les escaliers et la zone voisine font que cette plage soit l’une des plus belles de Porto.

La plage des Ingleses (Anglais) –  Tel que son nom l’indique, ce fut la plage privilégiée de la communauté britannique de Porto. Elle possède une plage de 86 mètres de sable, avec un suave déclin et de sable fin.

La plage de Luz  (lumière) – Une petite plage entourée par des roches et par une aire de jardin sur l’avenue du Brésil. Quand la marée est basse, nous pouvons apercevoir deux pontons, qui servent d’appuis aux bains, datant du XIX siècle.

La plage de Castelo do Queijo (château de fromage) – Située près du Castelo do Queijo. C’est une zone rocheuse, très prisée par les pêcheurs et par les personnes qui souhaitent bénéficier des bienfaisances médicinales des roches.

 

 

 

Cedofeita: une rue avec plusieurs vies
23 avril, 2017 / , ,

Elle a été une des marques de rénovation urbaine du XVIIIème siècle et un des points de départ de la renaissance du centre, déjà au XXIème siècle. Une grande partie de cette rue est piétonne, ce qui la rend parfaite pour faire des courses, se promener et déjeuner tranquillement.

Les origines de Cedofeita semblent remonter au VIème siècle et à l’Église de São Martinho de Cedofeita. Cependant, étant éloignée des murailles médiévales et des marges du fleuve, elle n’a commencé à se développer pleinement qu’au XVIIIème siècle. À cette époque, face au développement économique et démographique et à la croissance de la ville, il était primordial de faire la liaison entre la zone portuaire et la zone haute de la ville. La Rue de Cedofeita était alors connue comme Rue de la Route et a été l’un des piliers des plans d’urbanisation qui ont été définis.

Les maisons, qui existent encore de nos jours, ont commencé à être construites: des immeubles avec deux ou quatre étages, avec des balcons aux étages supérieurs et des vitrines côté rue. Le tramway passait dans cette rue, célèbre par ses boutiques, comme l’ancien bazar des Três Vinténs (la plaque existe encore).

Malgré avoir été oubliée pendant un certain temps, Cedofeita est devenue, ces dernières années, un des point central de la nouvelle vie du Centre de Porto, profitant de la proximité de lieux comme la Rue Miguel Bombarda ou la Place Carlos Alberto.

Curiosités:

Au nº395 de cette rue aurait vécu le roi D. Pedro, pendant le siège de Porto où les troupes libérales, dirigées par D. Pedro, ont été cerclées par les  partisans de son frère, D. Miguel.

Au nº 159, a habité la fameuse critique littéraire et écrivain Carolina Michaelis, qui a été la première femme a donné des cours dans une université portugaise.

La Rue de Cedofeita a 840 mètres de long: elle commence Place Carlos Alberto et termine Rue de Boavista.

L´écrivain de Porto Agustina Bessa-Luís affirmait que la Rue de Cedofeita était “la plus jolie” de Porto.

Dans la première décennie de ce siècle, il y a eu un projet pour que la Rue de Cedofeita ait une couverture en verre.

Marché du Bolhão
11 avril, 2017 / ,

L’âme de Porto dans un lieu mythique

Les sons, les odeurs, les couleurs et l’âme de la ville dans un seul espace. Le mythique Marché du Bolhão, au cœur de la ville, est un des points les plus pittoresques de la ville.

Classé comme immeuble d’intérêt public en 2006, le Marché du Bolhão va être bientôt remodelé. Cela peut être, donc, l’ultime opportunité de connaître un des espaces les plus traditionnels de la ville, où les cris des marchands se mélangent  avec les couleurs et les odeurs des produits traditionnels.

Construit en 1914, l’accès du marché est possible  par quatre des rues les plus centrales de la ville: Fernandes Tomás, Alexandre Braga, Rua Formosa et Sá da Bandeira. Auparavant, il existait déjà un petit marché depuis la première moitié du XIXème siècle avec des petites baraques de vente de produits frais.

La désignation de Bolhão (grande bulle en portugais) vient de l’existence d’une bulle d’eau formée par la rivière qui passait en ce lieu.

Horaire: De lundi à vendredi, de 08:00 à 17:00.
Samedis: de 07:00 à 13:00

Le Cinéma revient au Centre Historique
13 mars, 2017 / ,

Le Cinéma Trindade, dans le centre de Porto, reçoit à nouveau des spectateurs, 16 ans après sa fermeture.

Avec l’apparition des grandes salles dans les centres commerciaux, les cinémas traditionnels du centre ont perdu du public et ont fini par fermer leurs portes. Une tendance qui change à présent avec la réouverture du Cinéma Trindade et d’autres projets en cours.

Cet imposant cinéma a été inauguré en 1916, avec la désignation de “Salon Jardin Trindade”. Au-delà d’une salle avec plus de mille places, il possédait une terrasse pour le cinéma en plein air. Le nouvel espace, qui réouvre maintenant, est adapté aux nouveaux temps, avec deux salles, séparées par un foyer: une avec 183 places, une autre avec 168. La première se centre sur le cinéma d’auteur et l’autre sera un espace pour les festivals, programmateurs indépendants ou cycles de cinéma.

Ce retour du cinéma au Centre aura son point fort quand le Cinéma Batalha va accueillir la future Maison du Cinéma, un lieu qui aura en parallèle l’exhibition des films et un espace d’étude. L’ouverture devra se réaliser en 2018. Le cinéma Passos Manuel, sera lui aussi modernisé.

Rue do Almada 412, Porto

fotos: Miguel Nogueira/CM Porto

 

Cathédrale de Porto: un joyau de la ville
6 mars, 2017 / ,

La Cathédrale de Porto a commencé à être construite au XIIe siècle, mais au fil des siècles elle a reçu des influences de la Renaissance, Baroque et Rococo.

A elle seule l’architecture de la cathédrale de Porto est suffisante pour être considérée comme l’un des joyaux de la ville. La construction gothique initiale, visible dans le cloître et la chapelle de São João Evangelista, s’ajoute le maniérisme de la Chapelle du Saint Sacrement et son autel en argent. Le baroque du XVIIIe siècle est présent dans les peintures du Choeur de la Chapelle et de la Sacristie, de l’auteur Nicolau Nasoni, bien comme sur les
carreaux du cloître.
L’intérieur de la cathédrale est un véritable trésor, avec des meubles précieux, où s’incluent des tables et des lavabos en marbres rares, les garnitures des miroirs, les armoires et une montre de bois noir dans le style Rococo.

A l’extérieur, le terrain de la Cathédrale qui est encadré par les bâtiments de la Cathédrale, la Maison de Cabildo, Palais de l’Évêché et de la mairie. Il est l’un des points de vue privilégiés de ville, car il est possible de voir la zone de Barredo, le fleuve Douro et la ville de Gaia.

Avenue des Aliados – Le salon de Porto
3 mars, 2017 / ,

C’est le coeur de la ville, où l’on reçoit les chefs d’État, où on célèbre les victoires et les dates importantes comme le réveillon de fin d’année ou le Saint jean.

En réalité, l’espace qui est vulgairement appelé d’Avenue des Aliados, inclut également la place de la Liberté (au sud) et la Place du Général Humberto Delgado, du côté nord, où se situe l’Hôtel de Ville. La localisation centrale et ses dimensions permettent d’accueillir des milliers de personnes, étant ainsi le lieu choisi pour fêter les grands moments de la vie de la ville.

Le granite prédomine dans les immeubles, de nombreux sont de réelles oeuvres d’art construites pendant la grande période dorée de Porto. Les plans pour faire de ce local une place publique remontent au XVII siècle mais il faudra plusieurs années jusqu’à ce que les travaux ne commencent. Les terrains agricoles ont laissé place aux rues plus modernes mais il aura fallu attendre jusqu’au XIX siècle pour que ce lieu devienne le centre politique, économique et social de la ville. Les cafés et les bistrots occupaient un espace qui plutard serait envahi par les banques et les bureaux et qui, de nos jours, au-delà des terrasses de cafés et de restaurants, accueille également des hôtels et des boutiques ainsi que des statues et des sculptures qui contrastent avec le bassin et le trottoir récent en granite.

Les travaux de l’avenue ont commencé en 1916, avec la démolition de l’ancien immeuble de l’Hôtel de ville. La nouvelle Mairie Municipale est le résultat d’un projet de l’architecte Correia da Silva daté de 1920 mais les installations ne seront conclues que dans les années 50.

Déjà au XX siècle, de par la construction de la station de Métro des Aliados, l’espace a été de nouveau remodelé à travers un projet des architectes Álvaro Siza Vieira et Eduardo Souto Moura.