Agustina Bessa-Luís

Agustina Bessa-Luís

« Je vis ici, mais Porto n’est pas un lieu pour moi; c’est un sentiment  »

Agustina Bessa-Luís est l’une des femmes les plus emblématiques de la culture portugaise. Avec des dizaines d’œuvres publiées et une personnalité unique, elle a une énorme passion pour Porto.

Née à Vila-Meã  (Amarante), le 15 Octobre 1922, elle a vécu durant l’enfance et l’adolescence dans plusieurs villes. Cependant, elle a gardé un lien fort avec la région du Douro, présente dans plusieurs de ses œuvres. La bibliothèque de son grand-père maternel lui a permis de découvrir la littérature française et anglaise, ce qui l’a influencé.

À l’adolescence, elle écrit des romans sous un pseudonyme, mais c’est en 1948 qu’elle publie son premier livre, Mundo Fechado. Trois ans auparavant, elle avait épousé Alberto Luís; rencontré à travers une publicité qu’elle avait publiée dans un journal dans lequel elle cherchait une personne cultivée avec qui échanger par courrier. Cela révélait  clairement son tempérament indépendant et déterminé. En 1953, grâce à son roman récompensé, A Sibila, Agustina Bessa-Luís a acquis une grande reconnaissance.

À partir de ce moment-là et ce, jusqu’au début  du XXIe siècle, Elle publia des dizaines d’œuvres, certaines adaptées au cinéma par Manoel de Oliveira. Bien que souvent mécontente de ces adaptations, cette collaboration a été longue et fructueuse. Agustina a même écrit le texte qui accompagne le film Visita ou Memórias e Confissões, fait  pour être diffusé après la mort du réalisateur. A Corte do Norte a également été adaptée au cinéma par João Botelho et plusieurs œuvres ont été adaptées sur scène. En plus des romans, elle a également écrit des pièces de théâtre, des biographies, des essais et des livres pour enfants. Entre 1986 et 1987, elle a été directrice du journal  O Primeiro de Janeiro et, entre 1990 et 1993, elle a dirigé le Théâtre national de D. Maria II.

Elle est membre de l’Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres (Paris) et de l’Académie brésilienne des lettres et de l’Académie des sciences de Lisbonne. Parmi les prix reçus, on peut citer l’Ordre de Saint-Jacques de l’épée (1980), la Médaille d’honneur de la ville de Porto (1988) et la distinction d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français (1989). Ses œuvres sont  traduites en allemand, espagnol, danois, français, grec, italien et roumain.

Courageuse, intelligente, sarcastique, elle n’a pas peur de défier les conventions et les pouvoirs. Agustina Bessa-Luís n’a jamais eu peur de dire ce qu’elle pensait, n’a jamais été intimidée par le fait d’être une femme ou de ne pas faire partie des cercles du pouvoir. Pour des raisons de santé, elle s’est éloignée de la vie publique et littéraire pendant plusieurs années.

(Visited 503 times, 1 visits today)
14 septembre, 2018 / ,
Comments

Comments are closed here.

Publicité
Instagram #heyporto
  • Pao Episcopal Porto portoapretoebranco pretoebranco pretoebrancofotografia pretoebrancoemfoto pretoebrancolovers pretoebrancofoto pretoebrancofotografias
  • Get your fruits and veggies
  • Couce couce portugalplaces portugalplacesphotos portugal portugal portugalovers portugaldenorteasul outono outonoemportugal
  • H muito que l queramos ir a finalmente chegou esse
  • Capela de S Vitor portoportugal porto portolovers oporto oportocity oportoportugal
  • Les amoureux
(Português) Subscreva a nossa newsletter!