Amusant

Museu Romântico da Quinta da Macieirinha
10 juillet, 2017 /

Mémoires d’un roi et d’une ère d’or

Entouré par les jardins du Palais de Cristal et tourné sur le fleuve Douro, le Musée Romantique da Quinta da Macieirinha est un véritable voyage dans le temps qui nous amène à l’époque Romantique.

L’édifice fut construit au milieu du XVIII siècle, sur une zone de la ville où il était commun que les grands domaines appartiennent aux grands commerçants. Outre les zones de loisirs, avec des jardins et forêts, ces domaines possédaient également des vergers et des potagers.

La Quinta da Macieirinha fut aussi le lieu où mourut, le 28 juillet 1849, le roi Carlos Alberto de Sabóia, qui abdiqua de la Principauté de Piemonte et du Royaume de Sardaigne et cherchera l’exil à Porto.

Dans les années 60, la Mairie de Porto décida d’utiliser le domaine pour recréer l’ambiance du XIX siècle, une période de grande vigueur pour la ville. Après avoir acquis l’édifice, de nombreuses pièces ont été recueillis pour son héritage. Humberto de Sabóia, arrière arrière-petit-fils de Carlos Alberto, offrit les répliques des meubles de la chambre où est décédé son grand-père. Les journaux, les revues e les tableaux de l’époque furent une importante source d’information pour la reconstitution de l’ambiance de l’époque. Les offrandes du musée Soares dos Reis et celles de particuliers, bien comme certaines acquisitions ont complété la collection qui, de nos jours, peut être visitée. Le musée fut inauguré le 27 juillet 1972.

La collection

Mobilier –  le mobilier de style Imperial ou de traits romantiques domine la collection.

Peinture – Se mettent en évidence les peintures murales de la Sala das Telas e de Bilhar, mais aussi les œuvres de Roquemont et de Francisco José Resende, avec les coutumes et les scènes populaires du XIX siècle. La collection de peinture inclut également le portrait du roi Carlos Alberto, un paysage de Porto e des cadres avec des fleurs.

Textiles – Les tapis, les rideaux et une vaste collection de vêtements du XIX siècle caractérisent les techniques et les goûts de l’époque, bien comme les usages de cette ère.

Les arts décoratifs – Les objets en verre, les céramiques, le bois, l’argent et le métal, caractéristiques de l’époque.

Informations :

220 Rue de Entre Quintas, Porto

Horaire: du lundi au samedi, de 10:00 à 17:30 et le dimanche de 10:00 à 12:30 et 14:00 à 17:30

Fermé les jours fériés

Prix: gratuit les week-ends. Entrée du lundi au vendredi: 2,00€ par personne.

Casa da Cerveja
10 juillet, 2017 /

 

Soyez un maître brasseur pour un jour

La bière est appréciée mondialement et a gagné de nombreux prix internationaux. Au-delà de la savourer, vous pourrez également connaître comment est fabriquée la Super Bock.

 

La Maison de Bière (Casa da Cerveja) Super Bock est un espace obligatoire pour les fans de cette marque. Située au Centre de Production Unicer, à Leça do Balio, elle est offre des ambiances sophistiquées, mettant en évidence son architecture et sa décoration.

C’est un circuit qui permet de découvrir tout le processus de fabrication de la bière, allant de sa matière première d’origine, à la production du moût et passant par le processus de fermentation. Ce circuit se termine par la mise en bouteilles, où vous pourrez entendre le titillement des bouteilles. Les visiteurs connaîtront les moments marquants, les histoires et les curiosités de la marque Super Bock.

La visite du lieu se termine au lounge, où vous seront proposées deux combinaisons de plats accompagner par de la bière. Dans la boutique, vous trouverez de nombreux articles de la marque.

Les visites durent environ 90 minutes, et sont composées par un groupe de 50 personnes au maximum. Elles ont lieu du mercredi au dimanche, de 10:30 à 15:00 (en anglais, français et espagnol), et les réservations devront être faites à l’avance utilisant le courriel reservas@superbockcasadacerveja.pt.

 

Adresse: Rue de Santos Lessa, 4465-332 Leça do Balio

 

 

 

La grande fête des étudiants de Porto
8 mai, 2017 /

Du 7 au 14 mai, les étudiants universitaires de Porto font la fête et la ville est envahie par une énorme vague de couleur et de joie. Plus de 350 000 étudiants participent aux concerts, au défilé gigantesque et aux diverses activités culturelles qui sont englobées dans cette semaine.

La tradition se perpétue depuis des décennies. Pendant une semaine, les étudiants universitaires font la fête, descendent dans les rues habillés en tenue universitaire ­ – des vêtements noirs qui gagnent des couleurs –, des cannes bâton et des rubans qui, attachés aux porte-documents des étudiants, exhibent avec ostentation la couleur de chaque domaine d’études. La semaine de fête est entamée par ce que l’on appelle la «sérénade monumentale», qui commence à minuit, le dimanche 7 mai. Pendant l’après-midi et la soirée de mardi, les étudiants parcourent les rues de la ville dans une défilée qui finit par engager aussi leurs parents, les gens de Porto et les touristes. La défilée commence au Rectorat de l’Université de Porto et se finit dans la zone des Aliados.

La messe de bénédiction des porte-documents, qui constitue un autre des points culminants de cette semaine, a également lieu à Aliados. Cette messe fait partie d’un intense programme d’activités, qui comprend également des concerts au Parque da Cidade. Le 13 mai, le groupe Kaiser Chiefs monte sur la scène.

Le Bolhão à travers le regard de deux américaines
23 avril, 2017 / , ,

“The Undiscovered Food Stories of Northern Portugal” a le Marché du Bolhão comme protagoniste. Avec des textes de Gabriella Opaz et de Sonia Andresson et des photos de Ryan Opaz, ce livre, écrit en Anglais, est une déclaration d’amour à l’un des endroits les plus mythiques de Porto.

Le Bolhão est le point central des histoires qui s’y racontent: celles des vendeurs qui sont l’âme du marché, mais également celles des produits qu’on y vend tous les jours et des recettes de plats typiques dans lesquels ils sont utilisés.

Le livre The Undiscovered Food Stories of Northern Portugal, de Gabriella Opaz et Sónia Andresson (Oficina do Livro), a été nommé pour le Prix Spécial des prestigieux Gourmand World Cookbook Awards, également connus comme les “Oscars” de la cuisine.

Gabriella Opaz, une des auteurs, a révélé à Hey Porto que l’inspiration pour ce livre est venue des propres vendeurs du marché et de la manière dont ils réagissent aux temps plus difficiles, en préservant l’héritage culturel portugais. Parmi les plus divers produits en vente sur le marché, Gabriella Opaz met l’accent sur la broa de Avintes, les succulentes olives du Douro et le poisson.

 

The Undiscovered Food Stories of Northern Portugal

Gabriella Opaz e Sonia Andresson

Disponible pour vente sur: https://store.catavino.net/

Rua das Flores
14 mars, 2017 /

Le charme historique d’une rue qui est à la mode

Récemment rénovée, c’est une des rue les plus trendy de la ville. Des restaurants, des boutiques traditionnelles et des immeubles historiques font de la Rue das Flores un point à ne pas manquer afin de connaître le véritable esprit de la ville.

La Rue das Flores a surgi en 1521, par l’initiative de D. Manuel et  à cette époque, peut-être par le fait qu’elle avait beaucoup de jardins, elle s’est appelée Rue de Santa Catarina das Flores. L’objectif était de relier la Place de S. Domingos et La Porte de Carros, une Porte de la muraille fernandine située en haut de l’actuelle Place de Almeida Garrett

Les années suivantes, de nombreux aristocrates s’y sont installés. Les demeures, signalées par des blasons et décorées par de jolis balcons, existent encore de nos jours et sont de beaux exemplaires de l’architecture civile des XVII, XVIII et XIX èmes siècles. À ne pas manquer également, l’Église da Misericórdia, de Nicolau Nasoni, qui possède une des façades barroques les plus emblématiques de Porto.

Cette rue est piétonne et pour cette raison idéale pour une promenade lente, afin d’observer les plus infimes détails, comme les boîtes d’électricité peintes avec des expressions typiquement de Porto ou les façades et les vitrines traditionnelles. Au-delà du commerce, elle a également des cafés et des restaurants, idéaux pour une petite pause.

Curiosités: 

Beaucoup des terrains où a été faite la Rue das Flores appartenaient à l’Église et dans les maisons plus anciennes il est encore possible de voir des symboles des chartes qui attribuaient la propriété à l’Évêche et au Chapitre: la roue de couteaux du martyre de Santa Catarina (sur celles qui étaient propriété de l’évêche) ou la figure de l’archange Saint Michel.

Cette rue est devenue célèbre pour un crime survenu au XIX ème siècle: le médecin Urbino de Freitas a été accusé de tuer un neveu avec des amandes empoisonnées, de manière à recevoir en héritage la fortune de son beau-père. Les cadeaux empoisonnés ont été livrés Rue das Flores et étaient destinés également à deux nièces qui vivaient là, mais qui ont survécut.

Le Cinéma revient au Centre Historique
13 mars, 2017 / ,

Le Cinéma Trindade, dans le centre de Porto, reçoit à nouveau des spectateurs, 16 ans après sa fermeture.

Avec l’apparition des grandes salles dans les centres commerciaux, les cinémas traditionnels du centre ont perdu du public et ont fini par fermer leurs portes. Une tendance qui change à présent avec la réouverture du Cinéma Trindade et d’autres projets en cours.

Cet imposant cinéma a été inauguré en 1916, avec la désignation de “Salon Jardin Trindade”. Au-delà d’une salle avec plus de mille places, il possédait une terrasse pour le cinéma en plein air. Le nouvel espace, qui réouvre maintenant, est adapté aux nouveaux temps, avec deux salles, séparées par un foyer: une avec 183 places, une autre avec 168. La première se centre sur le cinéma d’auteur et l’autre sera un espace pour les festivals, programmateurs indépendants ou cycles de cinéma.

Ce retour du cinéma au Centre aura son point fort quand le Cinéma Batalha va accueillir la future Maison du Cinéma, un lieu qui aura en parallèle l’exhibition des films et un espace d’étude. L’ouverture devra se réaliser en 2018. Le cinéma Passos Manuel, sera lui aussi modernisé.

Rue do Almada 412, Porto

fotos: Miguel Nogueira/CM Porto

 

Rua de Santa Catarina
19 février, 2017 /

Achats et divertissement

C’est la rue idéale pour faire ses courses. Avec des centaines de boutiques et une animation fréquente, elle offre de nombreux endroits à ne pas manquer.

Avec 1500 mètres de longueur, la Rue Santa Catarina, dans le centre de Porto, est le lieu préféré des habitants de Porto et des touristes pour faire les courses. Une partie de cette rue est piétonne ce qui la rend parfaite pour admirer les vitrines, acheter autant des vêtements que des produits traditionnels portugais ou encore des articles d’artisanat sur des étals placés le long des trottoirs. Elle est devenue également un lieu d’animation permanente, grâce aux nombreux artistes de rue qui représentent pour les passants.

Les boutiques les plus traditionnelles se joignent aux marques internationales, créant  ainsi une offre commerciale capable de séduire tous les goûts. Les cafés, les restaurants et les terrasses permettent de se reposer de la balade ou de sentir une ambiance très cosmopolite.

De part sa localisation centrale, c’est un excellent point de départ pour une promenade à la découverte de Porto.

Points d’intérêts

Café Majestic – Inauguré en 1921,  c’est le plus célèbre café de Porto. Un espace raffiné et plein de glamour, avec une décoration unique où les miroirs se distinguent ainsi que l’imposante entrée et la cour intérieure.

Chapelle des Âmes– Construite au début du XVIII, cette chapelle se distingue par la façade couverte de carrelage (azulejos) qui représente les étapes de la vie de St François d’Assis et de Ste Catherine.

Décoration Art Nouveau – Les façades de la Bijouterie Reis & Filhos et de la Livrairie Latina Editora, toutes deux près de l’Église de saint Ildefonse, sont décorées avec des sculptures en fonte dans le style Art nouveau

Via Catarina – installé dans un immeuble qui a déjà servi de siège à un journal, ce centre commercial, avec des dizaines de boutiques, possède un espace de restauration qui rappelle une rue typique de la ville.

 

Pérola Negra (Perle Noire): nuits vintage en plein coeur du centre
19 février, 2017 / ,

Le Pérola Negra récupère l’esprit des nuits des années 80 et 90 dans un espace qui maintient l’esthétique “rétro” et quelque peu burlesque, où le divertissement est une garantie.

C’est un des plus récents espaces de divertissement nocturne de la ville de Porto. La Pérola Negra qui pendant plus de 40 ans a fonctionné comme une boîte destinée au public masculin, a gardé la décoration où dominent le bois sombre, les murs avec des miroirs et des banquettes habillées de rouge autour de la piste de danse avec plate-forme et boule de disco.

Aujourd’hui c’est un lieu de divertissement pour plusieurs générations, situé en plein centre-ville et pour cette raison idéal pour une nuit agréable. Au-delà de ce nouveau concept “d’espace pour tous”, la Pérola Negra mise sur l’esprit des années 80 et 90 quand la nuit commençait avec l’ouverture de la piste de danse, avec des effets de fumée et une musique spécifique. Au fur et à mesure des heures qui passent, la musique devient plus actuelle et la piste est envahie par les hits de danse plus récents.

Rue Gonçalo Cristóvão 284, Porto

Informations/Réservations tel-935200913

Fantasporto: cinéma fantastique au Rivoli
19 février, 2017 / ,

Entre le 20 Février et le 04 Mars, le Festival International de Cinéma de Porto- Fantasporto va montrer 132 films de 35 pays, incluant des avant-premières mondiales.

Classé entre les 10 meilleurs festivaux indépendants du monde, le Fantasporto fait partie de la tradition culturelle de la ville. La 37ème édition présente la meilleure sélection de cinéma fantastique et contemporain sous la forme de longs et de court-métrages et de cinéma d’animation et expérimental.

L’ouverture officielle sera faite avec “The Age of Shadows” de Jee-woon Kim. En première mondiale, il y aura “The Evil Within” (EUA), le seul film réalisé par le défunt Andrew Getty. Ont également été sélectionnés les films lauréats à Cannes, Locarno, Venise ou Toronto. Dans les rétrospectives, une place importante est donnée au Cinéma d’Action de Taiwan et au cinéma moderne argentin.

Une des nouveautés cette année sera la section “Mini Me”, dédiée au public infantile et pré-adolescent. La programmation parallèle inclut également des conférences, des workshops et une exposition.

Théâtre Municipal Rivoli, Porto

Billets: 5 euros (à l’exception des séances d’ouverture et de fermeture)