Rosa Mota – La reine de l’athlétisme portugais.

Rosa Mota – La reine de l’athlétisme portugais.

C’est dans les rues de la Foz qu’elle a fait ses premières courses à pied qui l’ont menée à la consécration mondiale sur les pistes d’athlétisme du monde entier. La médaille d’or du marathon des Jeux Olympiques de Séoul, en 1988, a été un moment de consécration d’une vie dédiée au sport.

Petite, maigre et avec un sourire caractéristique, Rosa Mota est l’une des plus populaires athlètes portugaises, elle allie une impressionnante carrière dans l’athlétisme à une sympathie naturelle et à une modestie qui se maintient même après toutes ses conquêtes.

Elle est née à Foz do Douro, à Porto, le 26 juin 1958 et on raconte qu’elle a commencé à courir non par goût mais par peur du noir. Plus tard, au Lycée, elle a commencé à s’intéresser de manière plus sérieuse au sport, en pratiquant la natation et le cyclisme. Cependant, elle choisit l’athlétisme parce que c’était la modalité moins coûteuse. Les records nationaux des 300 et 1500 mètres ont été les premiers pas d’une carrière qui a évolué vers l’épreuve la plus difficile au niveau physique: le marathon.

Son premier club a été le Club de Football da Foz, où elle est restée pendant trois ans. En 1978, elle a intégré le FC Porto, mais un problème de santé l’a poussé à abandonner le club au bout de deux ans. Elle a connu alors le médecin José Pedrosa, qui deviendrait son entraîneur et son mari.

En 1982, elle a initié une nouvelle phase de sa carrière: elle a commencé les compétitions à travers le club d’Athlétisme de Porto. Entre 1981 et 1991 (quand elle a terminé sa carrière) elle a participé à 21 marathons, dont 14 victoires. Elle a été médaille de bronze de marathon aux Jeux Olympiques de Los Angeles (1984) et quatre ans après, à Séoul, elle a réussi à atteindre le sommet du podium du marathon.

Malgré avoir conclu sa carrière sportive, Rosa Mota continue à être liée à l’athlétisme en parrainant diverses épreuves, en courant par solidarité ou en participant dans des initiatives qui aient pour objectif la promotion du sport et de la vie saine.

Au-delà les diverses décorations reçues du Gouvernement Portugais, et d’être, encore de nos jours, très appréciée des portugais, Rosa Mota restera toujours liée à l’Histoire de la ville de Porto, puisqu’en 1991, son nom a été attribué au Pavillon des Sports.

Son prestige international est immense également. En 2012, Rosa Mota a été distinguée par l’Association of International Marathons and Distance Races (AIMS) et en 2004 l’athlète a transporté la flamme olympique à travers les rues d’Athènes avant les Jeux Olympiques. Pendant les Jeux Olympiques de Rio (2016) elle a participé au relais olympique.

 

Les 14 victoires de Rosa Mota en marathons

12/9/82 – Athènes, 2 h 36.04 s (Championne d’Europe);
9/4/83 – Rotterdam, 2 h 32.27 s;
16/10/83 – Chicago, 2 h 31.12 s;
21/10/84 – Chicago, 2 h 26.01 s;
26/8/86 – Stuttgart, 2 h 28.38 s (Championne d’Europe );
16/11/86 – Tokyo, 2 h 27.15 s;
20/4/87 – Boston, 2 h 25.21 s;
20/8/87 – Rome, 2 h 25.17 s (Championne du Monde);
18/4/88 – Boston, 2 h 24.30 s;
23/9/88 – Séoul, 2 h 25.28 s (Championne Olympique);
28/1/90 – Osaka, 2 h 27.47 s;
16/4/90 – Boston, 2 h 25.24 s;
27/8/90 – Split, 2 h 31.27 s, (Championne d’Europe);
21/4/91 – Londres, 2 h 26.14 s (Coupe du Monde).

 

(Visited 1 553 times, 2 visits today)
23 avril, 2017 /
Comments

Comments are closed here.

Publicité
Instagram #heyporto
No images found!
Try some other hashtag or username
(Português) Subscreva a nossa newsletter!